fbpx
Maintenant disponible sur la série T9, la plateforme Precision Land Management (PLM) permet de suivre en direct l’avancement des travaux depuis la ferme. Photo : Gracieuseté New Holland

Maintenant disponible sur la série T9, la plateforme Precision Land Management (PLM) permet de suivre en direct l’avancement des travaux depuis la ferme. Photo : Gracieuseté New Holland

New Holland : l’agriculture de précision conquiert une nouvelle gamme

La série de tracteurs la plus puissante de New Holland, les T9, est désormais connectée pour bénéficier de tous les avantages de l’agriculture de précision.

Cette nouvelle gamme vendue exclusivement en Amérique du Nord allie puissance et précision. La plateforme Precision Land Management (PLM) permet de suivre en direct l’avancement des travaux depuis la ferme. « Avec la nouvelle télématique intégrée d’usine, le tracteur est connecté à Internet et le producteur est capable d’avoir les données en temps réel à partir du bureau », explique le spécialiste en agriculture de précision chez Avantis Coopérative Francis Côté.

Si le producteur choisit de partager ses données, le concessionnaire New Holland peut également être prévenu et diagnostiquer les problèmes. « Ainsi, quand le propriétaire appelle son concessionnaire pour signaler une panne, un technicien est déjà en train de travailler pour lui », souligne M. Côté. Des alertes peuvent également être mises en place lorsqu’un certain nombre d’heures est atteint afin de planifier des entretiens, comme le changement d’huile.

Cette console de travail avait déjà été ajoutée sur les tracteurs de la série T8 l’année précédente. Sur les T9, elle vient répondre aux besoins des producteurs de grandes cultures qui travaillent sur des superficies importantes et doivent souvent gérer plusieurs machines en même temps. Le moniteur IntelliView, à écran tactile, compte plusieurs fonctionnalités ainsi que des options de mise en page personnalisées pour chaque tâche et chaque opérateur. Il est possible d’y visualiser des cartes en trois dimensions et d’y intégrer les abonnements PLM 1, 2 ou 4, utilisés pour le guidage. Le tracteur à quatre roues motrices le plus avancé de New Holland est proposé dans sept modèles allant de 270 à 620 chevaux. Autant les transmissions PowerShift Ultra Command que celles à variation continue (CVT) Auto Command sont offertes sur ceux de 535 chevaux et moins, tandis que seul le PowerShift est offert sur le T9.645 et le T9.700. Cela fait de la gamme T9 la première à disposer d’une transmission à variation continue parmi les tracteurs à quatre roues motrices de grande puissance.

La personnalisation du T9 continue du côté des roues. Il est possible de doubler ou tripler les roues sur tous les modèles. À partir du T9.530, les chenilles SmartTrax II peuvent être installées afin d’augmenter la traction et de réduire la compaction pour éviter tout dommage au sol. La roue motrice mesure 143 cm de diamètre, soit une des plus larges sur le marché.

La polyvalence toujours recherchée

Dans la gamme T7 de New Holland, la polyvalence est proposée avec neuf modèles, allant de 140 à 300 chevaux. Deux types de transmissions sont offertes, PowerShift Power Command ou à variation continue (CVT) Auto Command. « Cette dernière représente 70 % de nos ventes », précise le directeur adjoint aux ventes agricoles chez New Holland Avantis Saint-Anselme, Raymond Lamontagne, pour qui les T7 représentent un marché important.

« Avec l’Auto CommandMC, c’est la machine qui décide quoi faire dans le champ, ajoute M. Lamontagne. Par exemple, s’il y a trois planches de travail, il est possible d’en mettre une de 0 à 14 km, de 0 à 28 km ou de 0 à 50 km. C’est un tracteur plus intelligent que le PowerShift. »

Autant les petites que les grandes fermes, en grandes cultures, en élevage ou en maraîcher, peuvent adapter la gamme T7 à leurs usages. « [La plateforme d’agriculture de précision] PLM va peut-être sortir l’année prochaine sur les T7 », conclut M. Lamontagne.

Du nouveau chez les T6

Un tracteur devrait faire son entrée cet automne dans la gamme T6 avec le T6.160 Electro Command. Doté de six cylindres, il viendra remplacer le T6.165, à quatre cylindres, qui continuera d’être offert avec Auto Command. « Très polyvalent, il est utile au déneigement et aux petites fermes, précise M. Lamontagne. Il est possible de mettre un chargeur pour le transport de balles rondes par exemple. » Selon le directeur adjoint aux ventes chez New Holland Avantis Saint-Anselme, il s’agira d’un modèle majeur de 2021 pour les agriculteurs du Québec.


VOIR AUSSI
Case IH mise sur le Puma en 2021
Deutz-Fahr 5D-115 TTV : un tracteur compact, mais puissant
Fendt 300 Vario 2021 : de la puissance en réserve
John Deere : des produits en constante évolution
Kubota : un nouveau M7 moins gourmand en carburant
Massey Ferguson : le MF 8S, tracteur de l’année avec une puissance supplémentaire
McCormick marie puissance et protection de l’environnement