fbpx
Le Puma vient cette année avec une esthétique améliorée et une technologie qui répond aux normes gouvernementales en matière d’environnement. Le Puma sera désormais équipé de phares DEL pour un meilleur éclairage de nuit. Photo : Gracieuseté Case IH

Le Puma vient cette année avec une esthétique améliorée et une technologie qui répond aux normes gouvernementales en matière d’environnement. Le Puma sera désormais équipé de phares DEL pour un meilleur éclairage de nuit. Photo : Gracieuseté Case IH

Case IH mise sur le Puma en 2021

Les tracteurs de la famille Puma sont en vedette cette année chez Case IH. Forts d’une mécanique éprouvée depuis plusieurs années, ils reviennent en 2021 avec des changements plus esthétiques que mécaniques.

« Le Puma aura un nouveau capot et plusieurs améliorations ont été apportées au confort dans la cabine », souligne Daniel Côté, directeur de territoire. On retrouve par exemple à l’intérieur de la nouvelle cabine une glacière qui permet de garder les breuvages au frais. De plus, l’essuie-glace avant est surbaissé comparativement aux anciens modèles. Le Puma sera désormais équipé de phares DEL pour un meilleur éclairage de nuit.

Un plus pour l’environnement

Une des améliorations importantes apportées aux tracteurs Puma touche la qualité de l’environnement. Ils viennent avec des moteurs de stage cinq, une norme européenne qui réduit l’émission de gaz à effet de serre des véhicules dans l’environnement, note aussi M. Côté. La technologie de réduction catalytique améliore en outre la puissance et la réactivité du moteur, favorise l’économie de carburant tout en réduisant les émissions de gaz toxiques.

De plus, les tracteurs Puma permettront des intervalles d’entretien prolongés pour les changements d’huile à moteur et du liquide de transmission. Dans le cas de l’huile à moteur, le remplacement pourra se faire après 750 heures d’utilisation. Dans le cas du liquide de transmission, l’entretien sera nécessaire après 1 500 heures d’utilisation. « Donc moins de maintenance et de produits polluants à disposer », souligne Daniel Côté. Ces nouvelles technologies améliorent également la ­puissance et la réactivité du moteur. Bref, le moteur répond davantage aux normes gouvernementales en matière d’environnement sans sacrifier la production.

Même mécanique

On ne signale pas de changements mécaniques majeurs sur ce tracteur polyvalent pouvant aller de 150 à 240 forces. Il revient avec les transmissions de type PowerDrive ou CVXDrive à variation continue qui s’adapte automatiquement à la charge ou à la vitesse. Aucun embrayage ou changement manuel de vitesse n’est requis avec le CVXDrive.

La capacité hydraulique du Puma peut aller jusqu’à 44,9 gallons par minute. La fonction Power Boost élève le moteur jusqu’à 35 CV, permettant de répondre aux nouvelles exigences hydrauliques, et sa vitesse de travail nominale est de 2 200 tr/min.

Selon M. Côté, la gamme de tracteurs Puma convient à tous les types d’utilisateurs. « Ils sont très appréciés par les propriétaires de plus grosses fermes laitières, pour faire les foins et pour les grandes cultures », souligne le spécialiste.

Ce sont essentiellement les forces motrices qui dictent le choix du tracteur approprié à ses besoins, dit-il. À ce chapitre, le Puma a l’avantage de ratisser large puisqu’il est offert en plusieurs modèles, alliant puissance et performance. Il offre à la fois un confort, un raffinement et une efficacité enviable, selon Daniel Côté. Les modèles 2021 seront disponibles vers les mois de mars ou avril, dit-il.

Steiger

Dans les gros tracteurs, Daniel Côté attire l’attention des utilisateurs sur les Steiger qui viendront en 2021 avec une nouvelle cabine munie d’équipements à la fine pointe de la technologie. « Le client pourra accepter que le tracteur soit branché en ligne avec le concessionnaire qui pourra lui indiquer les commandes à effectuer directement sur l’écran de son moniteur avec son curseur », explique M. Côté. Au-delà des avancées technologiques, ce tracteur articulé se démarque d’abord pour son rendement énergétique et sa puissance qui peut atteindre 685 chevaux avec le Power Boost.

Retour sur le Vestrum

L’année 2020 a été marquée par l’arrivée du Vestrum, un tracteur à court empattement avec une bonne capacité de charge. Selon M. Côté, ce véhicule est arrivé au bon moment pour répondre aux besoins des utilisateurs. Ce tracteur, ajoute-t-il, se distingue par sa manœuvrabilité et sa puissance motrice pouvant aller jusqu’à 130 forces. Il est très populaire auprès des déneigeurs et des propriétaires de fermes laitières. « Comme c’est un tracteur plus court, les rayons de braquage sont aussi plus courts, ce qui est pratique pour faire des manœuvres avec un chargeur », explique M. Côté. 


VOIR AUSSI
Deutz-Fahr 5D-115 TTV : un tracteur compact, mais puissant
Fendt 300 Vario 2021 : de la puissance en réserve
John Deere : des produits en constante évolution
Kubota : un nouveau M7 moins gourmand en carburant
Massey Ferguson : le MF 8S, tracteur de l’année avec une puissance supplémentaire
McCormick marie puissance et protection de l’environnement
New Holland : l’agriculture de précision conquiert une nouvelle gamme