fbpx
Audrey Lambert est commis aux pièces au Service agricole de Beauce. Crédit photo : Gracieuseté d’Audrey Lambert

Audrey Lambert est commis aux pièces au Service agricole de Beauce. Crédit photo : Gracieuseté d’Audrey Lambert

Entre mépris et encouragement

La commis aux pièces Audrey Lambert s’est fréquemment butée aux jugements des hommes dans l’exercice de ses fonctions. « Tu es une fille, donc tu ne connais pas ça. » Cela fait partie des propos sexistes qu’on lui a déjà lancés.

Il y a 14 ans, lorsqu’elle a commencé à travailler dans l’entreprise Faucher & Faucher, spécialisée en vente et en réparation de machinerie, elle était l’une des rares femmes à pratiquer le métier. Ç’a été difficile « d’être capable de faire [ma] place et que le monde puisse croire en [moi] », confie-t-elle.

« Encore aujourd’hui, [ça arrive] qu’on me dise : “Passe-moi un gars aux pièces.” Maintenant, je ne m’obstine plus, mais bien souvent, […] c’est moi qui finis par répondre au client », enchaîne-t-elle.

Malgré tout, la persévérance est demeurée son mot d’ordre. « Il ne faut pas avoir peur de foncer et se foutre un peu de ce que les autres peuvent dire », fait-elle valoir.

Grâce à sa page Facebook Question agricole, où elle diffuse régulièrement des capsules d’information depuis plus d’un an, elle perçoit davantage la reconnaissance du milieu et l’appréciation de ses collègues féminines, de plus en plus nombreuses dans le domaine.

SUR LE MÊME SUJET
Métiers agricoles : place aux femmes
« C’est le fun, c’est gratifiant ! »
Métier : déneigeuse
Aux commandes d’une ferme de grandes cultures
Elle conduit de la machinerie (très) lourde !
Devoir faire ses preuves, malgré tout