fbpx
Margot Patagonie, la Grande championne Ayrshire, a réussi à décrocher le titre qui lui manquait pour terminer sa carrière en beauté. Photo : Ayrshire Canada

Margot Patagonie, la Grande championne Ayrshire, a réussi à décrocher le titre qui lui manquait pour terminer sa carrière en beauté. Photo : Ayrshire Canada

Un raz de marée du Québec à la Royal

Une fois de plus, les éleveurs du Québec reviennent de la Royal Agricultural Winter Fair de Toronto les bras chargés de récompenses.

Dans la race Ayrshire, la Ferme Vieux Village, de Piopolis, a remporté pour une 13e année consécutive les bannières d’Éleveur et d’Exposant. « On ne s’habitue pas et on tripe toujours autant », confie à La Terre, Bianca Foley,

La famille Foley a pratiquement tout raflé au cours du jugement Ayrshire. Photo : Famille Foley

La famille Foley a pratiquement tout raflé au cours du jugement Ayrshire. Photo : Famille Foley

copropriétaire de l’entreprise avec sa sœur Vicky et son père Florent. Cette performance constitue un record, toutes races confondues. Cette année, la famille Foley avait décidé de concentrer ses efforts sur cette seule exposition. « Ça faisait plusieurs mois qu’on préparait nos animaux », affirme Bianca. Sa famille a fait le voyage à Toronto avec une délégation de 14 bêtes.

Fin de carrière en beauté

De son côté, Margot Patagonie, la protégée de la Ferme Margot, de Sainte-Perpétue, a remporté un 11e titre de Grande championne. Au cours de son impressionnante carrière, cette vache a enlevé les grands championnats de toutes les expositions d’envergure, sauf une : la Royal. « On espérait qu’elle l’ait pour finir sa carrière en beauté parce qu’elle a plus de 10 ans, explique Philippe Grandjean, son propriétaire. Les années passent, mais elle est encore en pleine forme. » Il s’agit d’un exploit « assez exceptionnel », souligne l’éleveur dont les fils Frédéric et Nicolas, « deux passionnés d’expositions », ont consacré beaucoup de temps à préparer les sujets. « Il y a beaucoup de temps, de souvenirs et de décisions au fil des ans qui mènent à ces résultats », souligne M. Grandjean.

Quant aux éleveurs Julie et Mario Lacerte, de Yamachiche (Marilie Ayrshire), ils ont terminé au 2e rang de la bannière d’Éleveur et au 3e de celle d’Exposant. D’autres exposants du Québec ont aussi brillé à Toronto, tels que Ferme de la Plaine, Ferme Charest, Anthony Bilodeau, Richard Cadieux et Johanne Malette, Money Making Ayrshires, Ferme Bellevue du Lac, Ferme Yvon Sicard et Pierre Boulet.

Holstein

Dans la race Holstein, le titre de Grande championne est revenu à Idee Windbrook Lynzi, une vache de copropriété québécoise (JM Valley Holstein et Stéphane Gendreau). Habituée aux honneurs, la Ferme Blondin a remporté la bannière d’Exposant. Pour sa part, la Ferme Jacobs est repartie avec la bannière d’Éleveur. La Ferme Malic (3e rang de la bannière d’Éleveur junior), la Ferme Yvon Sicard, Pierre Boulet, André Dion et la Ferme Glauser se sont aussi distingués.

Holstein rouge et blanche

Chez les Holstein rouge et blanche, la Ferme Rolandale, de Saint-Flavien, a remporté les titres d’Éleveur, d’Éleveur junior, d’Exposant junior et de Troupeau d’éleveur, en plus de terminer au 2e rang de la bannière d’Exposant. Les sujets de la Ferme Blondin ont également permis à cet élevage de Saint-Placide de terminer au 2e rang des éleveurs. La Ferme Intense et Pierre Boulet ont pour leur part enlevé la classe des femelles 3 ans senior.

Jersey

Finalement, chez les Jersey, plusieurs représentants du Québec se sont démarqués, notamment les fermes Roggua, Dulet, du Sillon II, Charest, Karobert, Frankstyle, Lookout/Elite Haven, Marlau de même que les éleveurs Christine Desrosiers, Julien et Charles-Antoine Sicard. 

VOIR AUSSI
Le Québec fait bonne figure dans les autres espèces