fbpx
Les chèvres portant le préfixe Du Biquet ont littéralement dominé. À gauche, les éleveuses Evelyne La Roche et Nancy Mc Neil. Photo : Chèvrerie du Biquet

Les chèvres portant le préfixe Du Biquet ont littéralement dominé. À gauche, les éleveuses Evelyne La Roche et Nancy Mc Neil. Photo : Chèvrerie du Biquet

Le Québec fait bonne figure dans les autres espèces

Qu’ils soient éleveurs de bovins de boucherie, d’ovins ou de caprins, plusieurs exposants québécois sont parvenus à tirer leur épingle du jeu lors de l’exposition Royal Agricultural Winter Fair, de Toronto.

Dans la race de bovins de boucherie Shorthorn, trois élevages de la province se sont partagé les plus grands honneurs. Il s’agit de High Ridge Farm (Melbourne), de Shadybrook Shorthorns (West Brome) et de Millbrook Farm (Brome). Cette dernière a obtenu le titre de Troupeau d’éleveur.

Dans la race Simmental, la vache Blackriver Ms. Ivanka, propriété de Mast-R (Melbourne), a remporté le Championnat suprême tandis que chez les bovins Hereford, El Paso, un taureau de la Ferme Beebe Plain, d’Ogden, a arraché le titre de Grand champion. Du côté de la race Angus, des sujets des fermes Mac Angus Farms (Havelock) et Powerline Farm (Danville) se sont illustrés.

Moutons et chèvres

La Royal Agricultural Winter Fair présente aussi des jugements d’ovins. Photo : Royal Agricultural Winter Fair

La Royal Agricultural Winter Fair présente aussi des jugements d’ovins. Photo : Royal Agricultural Winter Fair

Du côté des petits ruminants, des représentants du Québec ont réussi des exploits dignes de mention. Chez les caprins de race Boer, la Chèvrerie du Biquet, de Warwick, s’est particulièrement démarquée avec plusieurs titres.

Depuis 2015, cette entreprise pionnière de l’élevage de chèvres de boucherie dans la province a remporté chaque année les bannières d’Éleveur et d’Exposant à Toronto, précise l’une de ses copropriétaires, Nancy Mc Neil. Cette passionnée d’élevage se réjouit de la constance des résultats du troupeau qui porte le préfixe Du Biquet. « L’important, ce n’est pas juste de monter [au sommet], mais d’y rester », souligne Mme Mc Neil. Les Fermes Galiman (Saint-Hyacinthe) et la Chèvrerie des Belles Amours (L’Islet) sont également sorties du lot.

Finalement, chez les ovins, la Ferme Woodstock, de Saint-Félix-de-Kingsey, a fait très bonne figure dans plusieurs classes Dorset et Oxford. Dans cette dernière race, l’élevage a présenté avec fierté la brebis championne et remporté le titre de Troupeau d’éleveur. 

Les compétitions équestres font aussi partie des activités de l’exposition, qui s’échelonne sur 10 jours.

Les compétitions équestres font aussi partie des activités de l’exposition, qui s’échelonne sur 10 jours.

VOIR AUSSI
Un raz de marée du Québec à la Royal