fbpx
Travail de terrain dans un champ de fraises. Photo : Emmanuelle Mignacca

Quand les fleurs de certains cultivars de fraisiers sont visitées par des abeilles sauvages, elles donnent des fruits 40 % plus gros que lorsqu’elles sont pollinisées par des abeilles domestiques, révèle l’étude de Gail MacInnis, doctorante en biologie à l’Université McGill. Pourtant, beaucoup de producteurs misent actuellement sur ces dernières, appelées aussi abeilles à miel,

...
Lire plus