fbpx
Les travailleurs qui ont reçu une nouvelle offre d’emploi pourront désormais recommencer à travailler, même si le processus de demande de permis n’est pas terminé. Photo : Archives/TCN

Les travailleurs qui ont reçu une nouvelle offre d’emploi pourront désormais recommencer à travailler, même si le processus de demande de permis n’est pas terminé. Photo : Archives/TCN

Les TET autorisés à commencer un nouvel emploi plus rapidement

Les travailleurs étrangers temporaires (TET) qui ont perdu leur emploi et qui sont déjà au Canada seront désormais autorisés à commencer un nouvel emploi dans un délai de dix jours plutôt que dix semaines.

Afin d’aider les agriculteurs et les transformateurs alimentaires en manque de main-d’œuvre cette saison, le gouvernement fédéral a annoncé l’entrée en vigueur immédiate d’une nouvelle loi temporaire visant à assouplir les procédures d’embauche de TET qui séjournent déjà au Canada. 

En temps normal, les TET titulaires d’un permis de travail lié à une entreprise et qui se retrouvent sans emploi doivent présenter une demande et attendre de recevoir un nouveau permis de travail avant d’offrir leurs services à un nouvel employeur. Ce processus peut prendre au moins dix semaines. Or, avec les mesures annoncées par le gouvernement fédéral, les travailleurs qui ont reçu une nouvelle offre d’emploi pourront recommencer à travailler, même si le processus de demande de permis n’est pas terminé. Pour obtenir cette permission spéciale, ils doivent faire une demande à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Pour être admissibles, les travailleurs doivent :

  • être au Canada et avoir un statut valide;
  • avoir un permis de travail lié à un employeur donné ou avoir travaillé en vertu d’une exemption de permis de travail;
  • avoir présenté une demande de nouveau permis de travail avec une offre d’emploi valide en vertu du Programme des travailleurs étrangers temporaires ou du Programme de mobilité internationale.