fbpx

Ce n’est qu’un au revoir

Après leur séjour à la ferme, les prétendantes et le prétendant de L’Amour est dans le pré quittent finalement la campagne.

Alors que pour certaines, ce départ signe la fin de l’aventure, pour les autres, il signifie le début d’un nouveau chapitre dans leur quête de l’amour!

À Sainte-Cécile-de-Milton, Alain profite des derniers moments avec ses trois prétendantes pour se dilater la rate. Il se paye en effet la traite en les regardant manœuvrer le « tracteur à pelouse ». Après les rires, l’éleveur doit passer aux choses sérieuses et éliminer une candidate. Liette semble sentir que la fin approche et s’abstient de vendre davantage sa salade. Son instinct s’avère exact et elle repart bredouille, avec classe. Alain devra maintenant choisir entre les deux Julie. Bien qu’il partage une connexion intense avec Julie R., il aura à composer avec Julie G. qui ne semble pas prête à lancer la serviette. Elle pourrait brouiller les cartes, affirme même le producteur laitier.

Chez Ludovic V., la réservée Jennifer ouvre davantage son cœur au ténébreux agriculteur. Grâce à un intermède romantique au sommet d’un silo, Ludovic décerne à la jeune femme la palme du plus beau moment de la semaine. Elle lui confie d’ailleurs son désir de fonder rapidement une famille de même que ses ambitions de devenir maman à la maison. Ses confidences ne tombent pas dans l’oreille d’un sourd! Malgré tout, Jennifer demeure plus distante que sa compétitrice Vanessa. En effet, cette dernière se dévoile comme un livre ouvert. Sachant que le départ de la ferme arrive à grands pas, la jeune femme entreprend des rapprochements avec Ludovic. Celui-ci s’avoue déchiré entre la peur du rejet et le défi de conquérir Jennifer. Il entend profiter de l’absence des deux prétendantes pour s’éclaircir les idées et déterminer laquelle occupe davantage ses pensées.

Du côté de Julie, le coup de foudre se confirme alors qu’elle coule des jours heureux avec Jimmy. Malgré qu’il se trouve maintenant seul sur les rangs, celui-ci doit tout de même retourner dans son coin de pays. Ainsi, les deux tourtereaux devront défier l’épreuve de la distance, ce qui inquiète l’agricultrice.

Chez Ludovic J., Amélie profite d’un moment, seule avec l’agriculteur. Consciente qu’il est peut-être trop tard pour se rapprocher, elle se refuse à traduire son intérêt en geste concret. Sa réserve lui coûtera finalement sa place. Maintenant, qui de Marie-Hélène ou de Fidjie ravira le cœur du berger? La décision s’annonce déchirante pour le jeune homme.

À Alma, Luc ne ménage pas ses efforts pour gâter ses prétendantes avant leur départ. Il leur offre une dernière visite au cochon Bacon, la « porcipauté » de la ferme. Puis, il organise l’activité « viens danser dans ma grange » pour Mélissa, qui réagit très mal à cette petite attention. « Quand le bœuf veut pas chier dans la pelle », philosophe Luc. On sent néanmoins que la réaction de sa prétendante a semé le doute dans son esprit. Pour sa part, Karine lui ouvre tout grand son cœur. Luc devra peser le pour et le contre entre apprivoiser Mélissa ou laisser à Karine la place qu’elle ne demande pas mieux de prendre. Peut-être que l’observation de ses deux prétendantes dans leur habitat naturel, que nous verrons dans le prochain épisode, aidera l’agriculteur dans sa réflexion?