fbpx
L’équipe de l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe a tourné diverses capsules informatives pour son édition virtuelle de 2020, dont une aux Écuries Yves Boulais, en compagnie d’Yves et de Jean-François Boulais. Photos : Gracieuseté de l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe

L’équipe de l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe a tourné diverses capsules informatives pour son édition virtuelle de 2020, dont une aux Écuries Yves Boulais, en compagnie d’Yves et de Jean-François Boulais. Photos : Gracieuseté de l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe

Virage numérique réussi pour l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe

Les fidèles de l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe ont répondu à l’appel des organisateurs qui les avaient invités à une 183e édition entièrement numérique cette année, COVID-19 oblige. Dix-sept mille internautes ont pris part aux activités offertes du 16 au 25 juillet derniers sur une plateforme développée expressément pour l’occasion… en moins d’un mois et demi. Un véritable tour de force.

Trois concerts virtuels ont été offerts, dont cet hommage à Bob Bisonnette, par Lemay pis sa gang.

Trois concerts virtuels ont été offerts, dont cet hommage à Bob Bisonnette, par Lemay pis sa gang.

Le directeur des communications et de la commercialisation de l’Expo, Gaston Doré, ne cache pas sa fierté, malgré une fatigue manifeste. « On est vraiment satisfaits. On a réussi à se revirer de bord très rapidement », souligne-t-il. L’annonce en avril de l’annulation des expositions agricoles en raison de la pandémie avait eu l’effet d’un coup de massue pour l’organisation. Mais pas question de disparaître du calendrier.

Près de 85 000 pages vues

Avec l’aide de l’entreprise de production visuelle et multimédia Phazes, ils ont rapidement conçu une carte interactive des pavillons de l’Expo permettant d’accéder à du contenu gratuit et représentatif de l’événement, comme des capsules vidéo éducatives sur les animaux de la ferme, des quiz, un tutoriel de danse country ou des photos et des vidéos de tire de tracteurs et de derby de démolition. Les trois spectacles musicaux ont attiré 1 300 spectateurs virtuels. La plateforme a piqué la curiosité d’utilisateurs de partout en province, d’Ottawa et même de la France. En tout, ils ont consulté près de 85 000 pages pendant l’événement.

Les internautes ont aussi manifesté leur engouement à l’égard de cette plateforme sur les réseaux sociaux, selon Gaston Doré : « Les gens nous en redemandaient. Ils auraient voulu une Expo complète! »

L’expérience aura donc permis d’accélérer le virage numérique de ce rendez-vous d’envergure. S’ils rêvent de revoir les visiteurs en personne l’an prochain, les organisateurs comptent aussi peaufiner l’expérience virtuelle avec Phazes, pour que l’événement se tienne en formule hybride. La plateforme, qui restera accessible pendant au moins deux ans, promet d’évoluer en forme et en contenu d’ici la 184e édition de l’Expo.

En attendant, la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe travaille à la réalisation virtuelle de son édition EXPO-CHAMPS 2020, qui aura lieu du 25 au 27 août.

Caroline Chrétien, collaboration spéciale