fbpx

Maillage entre agriculteurs et artistes pour l’été

Quatre producteurs agricoles de Compton, en Estrie, recevront à la ferme cet été autant d’artistes de la MRC de Coaticook dans le cadre d’un projet visant à mettre en valeur le talent et le travail des créateurs d’art et de la terre.

L’initiative Cultures croisées veut favoriser le partage d’expériences et l’inspiration entre les artistes choisis par un jury et leur hôte à la ferme. Au terme de cet été créatif, les œuvres seront exposées à la Maison des arts St-Laurent, de Compton, du 20 septembre au 14 octobre.

Selon l’artiste interdisciplinaire Nadia Loria Legris, qui est particulièrement intéressée par les végétaux destinés à la consommation, l’agriculteur et l’artiste ont plusieurs points en commun. « Tous les deux partent d’une semence, d’une idée qu’ils entretiennent et font grandir. Ils ont une vision, la patience et la détermination de la mener à terme », témoigne-t-elle sur le blogue du site de la Maison des arts.

Nadia sera jumelée à la Vallée des grands potagers. La productrice maraîchère Julie Drouin croit que l’œil de cette artiste lui offrira une autre perspective de son propre travail. « On dit toujours que les artistes ont une autre vision des choses, alors je me demande comment [Nadia va recréer] ce qu’on fait », mentionne-t-elle à La Terre.

Les autres jumelages sont les suivants : Les délices de Compton avec l’illustratrice Pauline Samson, la Ferme Diane R & Victor Blais avec l’artiste peintre Jean-François Quirion, et la ferme éducative La bergerie en herbe avec Viviane Leblanc, qui utilise le pastel pour capter les -paysages enchanteurs de la région.

L’instigatrice du projet Cultures croisées, Patricia Pleszczynska, est convaincue que les œuvres d’art seront une belle vitrine pour le milieu agricole. Les artistes créeront également une œuvre collective avec les jeunes du camp de jour de Compton. Celle-ci sera inspirée d’artéfacts, de photos ou de souvenirs fournis par les résidents du Manoir de chez nous, en lien avec le vécu des producteurs de la terre

L’œuvre éphémère De Trop, de Frédéric Tremblay, a été exposée à la Ferme Marie-Noëlle Beaulieu, de Baie-Saint-Paul, en 2018. Photo : René Bouchard

Retour de Pays’Art dans Charlevoix

Le circuit agroartistique Pays’Art revient pour une 4e année dans Charlevoix. Jusqu’au 7 octobre, les visiteurs sont invités à découvrir des installations artistiques éphémères sur cinq sites répartis dans les municipalités de Baie-Saint-Paul, des Éboulements, de L’Isle-aux-Coudres et de Saint-Hilarion.

Plus d’info : bit.ly/2L9laf2