fbpx
Photo : Archives/TCN

Photo : Archives/TCN

Des terres agricoles ciblées pour d’autres vocations

Les terres agricoles ont encore subi de la pression en 2019 face à des promoteurs cherchant à les retirer de la zone verte. La Terre a répertorié certains de ces projets qui seront toujours sous sa loupe en 2020.


1. Projet Soleil (Google), Beauharnois, en Montérégie
Superficie ciblée : 94 ha
Le gouvernement provincial a retiré des mains de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) le dossier d’une parcelle de 94 hectares zonée verte qu’Hydro-Québec souhaite dézoner. Un centre de données appartenant à Google serait éventuellement implanté sur le site à proximité du poste de Léry. Tout indique que le gouvernement a l’intention de procéder au dézonage de ces terres par décret.


2. Hôpital de Vaudreuil-Soulanges, Vaudreuil-Dorion, en Montérégie
Superficie ciblée : 24 ha
Après avoir envisagé d’ériger le nouveau centre hospitalier de la région en zone blanche comme le recommandait la CPTAQ, le gouvernement Legault a finalement confirmé le 1er février qu’il le construirait en territoire agricole à l’emplacement prévu précédemment par les libéraux, soit à l’intersection des autoroutes 30 et 40, à Vaudreuil-Dorion. Le gouvernement a remis une enveloppe de 2,4 M$ au ministère québécois de l’Agriculture pour compenser sa décision.


3. Aérodrome de Saint-Roch-de-l’Achigan, dans Lanaudière
Superficie ciblée : 40 ha
Une nouvelle levée de boucliers s’organise à Saint-Roch-de-l’Achigan, alors que le promoteur Yvan Albert a signifié son intention de relancer le projet d’aménagement d’un aérodrome sur une terre agricole à proximité de cette localité de Lanaudière. Le ministre fédéral des transports, Marc Garneau, avait pourtant mis un frein au projet le 30 août avant le déclenchement des élections « pour des motifs d’intérêt public ». Les citoyens se sont prononcés contre le projet à 96 % lors d’un référendum consultatif.


4. Quartier Forestia, Boisbriand, dans les Basses-Laurentides
Superficie ciblée : 139 ha
S’il est adopté, ce projet résidentiel permettra de construire 5 000 unités d’habitation sur des terres présentement zonées vertes. Ses promoteurs devront toutefois obtenir l’aval de la Communauté métropolitaine de Montréal et de la CPTAQ. Les parcelles ciblées par le Quartier Forestia ont déjà fait l’objet de demandes de changement de zonage à la CPTAQ en 1997, en 2001 et en 2004. Celles-ci avaient chaque fois été refusées par l’organisme.


5. Terres des Sœurs de la Charité, Québec
Superficie ciblée : 200 ha
Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) a rejeté une nouvelle fois le schéma d’aménagement de l’agglomération de Québec, qui prévoyait notamment dézoner 567 ha de terres agricoles, incluant environ 200 ha qui appartenaient jusqu’en 2014 à la congrégation des Sœurs de la Charité, dans l’arrondissement de Beauport. Le MAMH exige maintenant que la Ville obtienne les autorisations de la CPTAQ pour tout projet de dézonage avant d’inclure ces parcelles dans son plan d’aménagement.


6. Nouveau schéma d’aménagement, MRC de Montcalm, dans Lanaudière
Superficie ciblée : 119 ha
La MRC de Montcalm, dans Lanaudière, a obtenu un avis favorable du MAMH pour son schéma d’aménagement du territoire. Si celui-ci est adopté, il permettra aux municipalités de la région de développer 336  ha de terrains, dont 119 sont présentement situés en zone verte. Le dossier se transportera maintenant du côté de la CPTAQ qui aura à trancher sur le statut de ces terres.


7. Remembrement de terres à Laval
Superficie ciblée : 782 ha
Sur une note plus positive, la Ville de Laval a dévoilé le 9 octobre sa stratégie de remembrement des terres agricoles sur son territoire. Au cours des prochaines années, elle tentera de regrouper pas moins de 6 117 lots répartis sur 21 sites de façon à remettre en culture 782 ha de terres zonées vertes.