fbpx

ACCUEIL DES NOUVEAUX EMPLOYÉS : une pratique gagnante!

Tel que publié dans Lanaudière-Mauricie

LANAUDIÈRE-MAURICIE – L’arrivée de l’employé est un moment important; s’il se sent considéré et entouré, ce dernier risque d’établir un premier rapport positif avec l’entreprise et peut avoir un impact important sur sa rétention dans les mois qui suivent.

Vous avez mis plusieurs mois à trouver votre employé, celui qui remplacera le dernier qui vous a quitté après seulement 1 mois de travail.

Avez-vous déjà songé à la façon dont vous faites l’accueil de vos nouveaux? Après quelques jours seulement de travail, l’employé sait s’il fera carrière ou pas dans l’entreprise. Il est donc essentiel de bien réussir son intégration en milieu de travail. La qualité de votre accueil influencera sa motivation, sa productivité et diminuera son appréhension. Une bonne intégration permet de développer son sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Comme l’accueil et l’intégration d’un nouvel employé ne s’improvise pas, préparez-vous à accueillir votre travailleur. Montrez-lui qu’il est attendu. Il est important de préparer, avant son arrivée, les documents, les outils, les équipements ou autres nécessaires pour sa première journée.

Dès son arrivée, votre recrue doit se sentir encadrée. C’est son supérieur immédiat qui doit l’accueillir. Il peut alors dresser un portrait de l’entreprise et de ses valeurs. Il doit prendre le temps de bien lui expliquer les conditions de travail, les règles et politiques de l’entreprise. C’est à ce moment-là que l’employé connecte avec l’entreprise. Des informations comme la période du dîner est de 11 h 30 à 12 h 15 peuvent vous sembler banales, mais elles sont importantes pour un nouveau. Où est-ce qu’il a le droit de fumer, de transmettre des messages textes? Ce genre de règle doit être précisé dès le départ. Il est très important de présenter votre nouvel employé à sa nouvelle équipe.

Ensuite, l’employé doit connaitre ses nouvelles fonctions. Vous devez prendre le temps de lui expliquer clairement ses tâches, l’accompagner, le former, lui montrer comment vous voulez que le travail soit réalisé. Cette partie est importante et permet d’acquérir de bonnes méthodes, dès le début, et d’éviter des accidents. Le tiers des accidents de travail surviennent pendant les six premiers mois de travail. S’il connaît bien ses tâches et qu’il est bien encadré, il sera efficace plus rapidement.

À la fin de la période d’essai, donnez-lui une rétroaction sur ses points forts et sur les points à améliorer. Pour les points sujets à amélioration, n’hésitez pas à en discuter avec lui et partager vos pistes de solutions. Il est important de vérifier ensuite s’il est satisfait et s’il a des questions. Profitez aussi de cette occasion pour lui donner des trucs supplémentaires et l’aider dans son apprentissage. Les jeunes en particulier sont très sensibles à ces genres d’attention.

De toute évidence, il est opportun de prendre le temps de bien expliquer les conditions de travail, les règles et politiques de l’entreprise à un nouvel employé. Souvenez-vous que le processus d’intégration témoigne des valeurs de l’entreprise et de l’importance qu’elle accorde à son personnel.

Afin de vous aider, le CEA fournit gratuitement un aide-mémoire sur l’accueil d’un nouveau travailleur agricole ou encore un contrat de travail type qui saura vous guider dans l’élaboration des conditions de travail. N’hésitez surtout pas à en faire la demande.