fbpx
Une bonne quantité de grêle s’est abattue sur les terres du producteur maraîcher Guillaume Doucet, à Saint-Prime, au Lac-Saint-Jean. Crédit photos : Gracieuseté de Guillaume Doucet

Une bonne quantité de grêle s’est abattue sur les terres du producteur maraîcher Guillaume Doucet, à Saint-Prime, au Lac-Saint-Jean. Crédit photos : Gracieuseté de Guillaume Doucet

50 % de ses champs ravagés par la grêle  

Le propriétaire de la ferme biologique Le Potager fleuri du lac, au Lac-Saint-Jean, Guillaume Doucet, estime avoir perdu 50 % de sa production de légumes après qu’une importante quantité de grêle se soit abattue sur ses terres, le 29 juillet.

Certaines terres du producteur ont également été inondées.

Certaines terres du producteur ont également été inondées.

« C’était vraiment localisé chez nous. J’ai parlé à des producteurs voisins et ils n’ont rien eu », soutient l’agriculteur qui cultive environ sept hectares de produits maraîchers à Saint-Prime. S’il évalue ses choux, ses laitues et ses gourganes « pertes totales », il a toujours espoir de sauver une partie de sa production d’oignons, d’échalotes, de poireaux, de haricots et de courges. « Il y a des dommages. J’anticipe peut-être une baisse de rendement de 50 %, mais c’est récupérable », se console-t-il. Comme elles étaient sous terre, ses carottes et ses pommes de terre, quant à elles, ont été épargnées.

« Je n’avais jamais vu ça de la grêle comme ça à ce temps-ci de l’année. Il y a eu beaucoup d’eau aussi. Certaines de mes terres ont été inondées », soutient celui qui estime ses pertes potentielles à 35 000 $ à 50 000 $. « Une chance qu’il n’y a pas eu de vent. Mes légumes n’ont pas bougé, mais ils ont été perforés par les grêlons. »

Le producteur soutient que ces dégâts n’auront pas d’impact sur les ventes en kiosque et qu’il lui reste encore « plein de légumes », mais que les ventes en épicerie et dans les restaurants pourraient diminuer.

« Je n’ai pas d’assurances pour ce genre de dommages. Je choisis d’assumer les pertes. Ça fait mal, mais on a les reins solides. On va passer au travers », affirme-t-il.