Une 6e production sous gestion de l’offre?

Réunis en AGA à Ottawa hier, les Éleveurs de poulettes du Canada (ÉPC) se trouvent toujours dans l’attente d’une réponse à leur demande de création d’un office de commercialisation des poulettes du Canada.

Rappelons que des audiences avaient eu lieu le printemps dernier à Winnipeg et à Ottawa sous la gouverne du Conseil des produits agricoles du Canada (CPAC), et que tous avaient eu la chance de témoigner des bien-fondés ou non de cette demande de création d’un office national. Le CPAC n’aurait plus qu’à transmettre le dossier et ses conclusions au ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada, Gerry Ritz. « Notre demande se trouve entre le bureau du CPAC et celui du ministre Ritz », indique Carl Bouchard, éleveur de poulettes et vice-président des ÉPC.

La décision de permettre ou non la création d’un nouvel office national enverra un signal fort, selon Carl Bouchard : « Advenant une réponse positive du ministre Gerry Ritz, ce sera un message sécurisant pour l’ensemble des productions sous gestion de l’offre. »

Les ÉPC ont présenté un projet de politique de soins aux animaux à l’intention des poulettes. « On veut que les éleveurs disposent tous des mêmes normes de base relativement au bien-être animal, et ce, à la grandeur du Canada », souligne Carl Bouchard. Les éleveurs souhaitent déployer cette politique dès 2015.