fbpx
Caroline Wolfe

Caroline Wolfe

Un projet tout en œufs pour une productrice porcine

La productrice porcine Caroline Wolfe, de Saint-Alexis-de-Montcalm, dans Lanaudière, chérissait le rêve de se lancer un jour dans la production d’œufs d’incubation par passion pour les poules.

Son projet pourra prendre vie dès 2023 grâce à un prêt de contingent d’un million d’œufs qu’elle a obtenu à la suite d’un tirage au sort le 9 juillet dans le cadre de la cinquième édition du Programme pour l’établissement de nouveaux producteurs des Producteurs d’œufs d’incubation du Québec (POIQ).

« La production d’œufs d’incubation au Québec est sous gestion de l’offre et il n’y a jamais de quota qui est mis en vente, dit-elle. C’est donc une belle chance pour moi, car quand notre famille n’a pas déjà de contingent, c’est vraiment la seule façon de pouvoir intégrer cette production », mentionne-t-elle.

Sa joie est d’autant plus grande puisqu’elle participait au concours pour la dernière fois, en raison de la limite d’âge de 40 ans qu’elle va atteindre prochainement. « J’avais aussi été sélectionnée parmi les candidats éligibles au tirage il y a trois ans, mais mon dossier n’est pas sorti gagnant. J’étais donc vraiment contente qu’il le soit cette année », réagit-elle.

Celle qui n’a jamais élevé de poules compte sur le soutien d’autres éleveurs de son réseau et sur celui des POIQ pour bien amorcer son projet, qu’elle mettra sur pied seule à Saint-Ambroise-de-Kildare, non loin de sa ferme porcine. « L’un de mes objectifs est de diversifier notre entreprise pour permettre à notre relève de continuer à vivre à la ferme familiale s’ils le souhaitent plus tard », signale la mère de quatre enfants de 15, 13, 9 et 7 ans. L’entreprise de Mme Wolfe et de son conjoint comprend actuellement un engraissement porcin de 2 100 places, 235 hectares de terres destinés à la grande culture et une érablière.