fbpx
Roger Daetwyler et sa conjointe Marie-Pier Gagné devant leur structure de foin porteuse d’espoir. Photo : Gracieuseté de la Ferme Sternli

Roger Daetwyler et sa conjointe Marie-Pier Gagné devant leur structure de foin porteuse d’espoir. Photo : Gracieuseté de la Ferme Sternli

Des balles pour garder le moral

Si les dessins d’arcs-en-ciel avec le mot-clic #çavabienaller se multiplient aux fenêtres des foyers québécois, la Ferme Sternli, de Lochaber en Outaouais, a tenu à participer au mouvement en installant une structure colorée faite de balles de foin.

« On a toujours des décorations au coin du rang. Les passants sont habitués de les voir à différentes périodes de l’année, explique Roger Daetwyler. Cette fois-ci, on veut montrer que le monde de l’agriculture soutient les gens pendant cette période difficile et qu’il en est fier. En même temps, on veut souligner le fait que les Québécois nous encouragent en achetant nos produits. »

Le producteur laitier raconte qu’une heure de travail seulement et un peu de peinture ont été nécessaires pour ériger le monument végétal. Le producteur se réjouit que 4 500 partages aient été enregistrés sur la page Facebook de l’entreprise dans les jours suivant la publication de la photo. « Tout le monde apprécie et nous félicite. Nous avons beaucoup de commentaires positifs. »

Roger Daetwyler souhaite que les mesures d’isolement qui découlent de la pandémie de COVID-19 deviennent une occasion pour la population de prendre conscience de la provenance des aliments. « Les parents qui doivent garder les enfants à la maison peuvent, par exemple, en profiter pour leur apprendre d’où vient le lait », suggère-t-il.