fbpx
L’entreprise Vegeat a retiré la mention « viande » de l’emballage de son haché végétal. Le produit devrait être offert en épicerie cet été. Photo : Gracieuseté de Vegeat

L’entreprise Vegeat a retiré la mention « viande » de l’emballage de son haché végétal. Le produit devrait être offert en épicerie cet été. Photo : Gracieuseté de Vegeat

Prudence pour une nouvelle entreprise végétale

La compagnie québécoise Vegeat, qui prévoit commercialiser un haché végétal au cours de l’été, compte rester prudente quant à la promotion de son nouveau produit.

L’entreprise de François Cardinal a été couronnée aux Grands Prix Dux en janvier dernier pour son haché de protéines végétales. Elle a alors retiré l’appellation « viande végétale » qui était inscrite sur son emballage. « Il y a un certain malaise, un inconfort chez les producteurs de bovins principalement », raconte l’entrepreneur à La Terre. Il a donc décidé de mettre l’accent sur les propriétés nutritionnelles de son produit plutôt que sur un seul mot qu’il considère comme « dérangeant ». Vegeat prévoit également commercialiser des galettes à hamburgers végétales.

M. Cardinal estime que toute cette controverse entourant l’usage du mot « viande » devrait faire l’objet d’une réflexion de la part des instances gouvernementales. L’homme d’affaires aimerait savoir jusqu’où il est réellement interdit d’utiliser certains termes réservés aux produits d’origine animale. « C’est un dialogue qu’on devrait avoir avec l’industrie », considère-t-il.

SUR LE MÊME SUJET
Beyond Meat toujours en défaut
La « viande » végétale publicisée malgré les interdits