Certains vaccins demandent plusieurs rappels et ont une efficacité de moins d’un an, ce qui ajoute au défi de mettre sur pied un protocole efficace.

Dans un contexte où l’on parle de plus en plus d’utilisation judicieuse des antibiotiques, il va de soi que le médecin vétérinaire cherche à ajuster ses programmes de vaccination en fonction du troupeau, des maladies émergentes et de la capacité du producteur à gérer un programme de vaccination comportant des vaccins vivants modifiés ou des rappels de vaccins inactivés.

Certains...
Lire plus