fbpx
L’avoine a besoin de beaucoup d’humidité pour germer. C’est pourquoi il est intéressant de mélanger cet engrais vert avec le pois, qui peut germer dans un sol un peu plus sec. Photo : Gracieuseté de Martine Amyot

L’avoine a besoin de beaucoup d’humidité pour germer. C’est pourquoi il est intéressant de mélanger cet engrais vert avec le pois, qui peut germer dans un sol un peu plus sec. Photo : Gracieuseté de Martine Amyot

Privilégier les mélanges

Comme les producteurs sont toujours à la merci de la météo, il est préférable pour eux de choisir des mélanges d’engrais verts. C’est du moins ce que croit l’agronome Sylvie Thibaudeau. « De cette façon, on réduit les risques de manquer notre coup », dit-elle.

Que ce soit en intercalaire ou à la dérobée, elle conseille d’opter pour des espèces complémentaires : « S’il y en a une qui s’implante moins bien, les autres vont prendre le relais. »

Par exemple, si un producteur sème très tôt en août et s’il y a une longue période de sécheresse, « une espèce comme le trèfle d’Alexandrie va résister et prendre le dessus », affirme-t-elle.

L’agronome indique que trois ou quatre espèces devraient être suffisantes pour obtenir des rendements intéressants.