fbpx

Un choix pour mieux avancer!

Choisir un pneu, c’est comme choisir des chaussures de sport : on veut offrir au tracteur le pneu qui lui permette de déployer tout son potentiel. Il en existe toute une panoplie dont la carcasse et la semelle correspondent à des besoins spécifiques. Et de nos jours, la flottaison, la douceur de roulement et l’économie de carburant se sont ajoutées à la liste des critères qui guident le choix d’un pneu agricole. Voici donc ce qu’il faut savoir avant de mettre chaussure au pied de votre tracteur.

La santé des sols avant tout

Primo, est-ce que le pneu protège la structure des sols? Le passage des machines agricoles peut s’avérer néfaste lorsqu’il est effectué dans des conditions humides. La compaction qui en résulte nuit au développement de la vie microbienne et à la ramification des racines. Le pneu doit donc jouer un rôle important pour préserver la structure.

La qualité

Secundo, en plus de ménager les sols, un bon pneu affiche des performances économiques et physiques. Entre autres, il doit démontrer une résistance minimale au roulement, ce qui influe directement sur la consommation de carburant. Aussi, il doit absolument permettre une adhérence et une flottaison maximales, en plus d’offrir une très grande douceur de roulement. Difficile à évaluer? Oui, mais votre conseiller devrait être en mesure de vous informer des particularités de chaque modèle.

Les catégories de pneus

Bien que les pneus se ressemblent, il est important d’être conseillé afin de les choisir dans la bonne catégorie. En effet, il existe plusieurs catégories parmi lesquelles figurent le pneu agricole, le pneu forestier, le pneu industriel – dédié à la construction – et, finalement, le pneu pour les machines compactes. Une fois votre catégorie identifiée, il ne reste qu’à tenir compte des besoins. En voici au moins cinq :

1-Le type de sol

La texture du sol impose des contraintes. Ainsi, pour un sol argileux plutôt cohésif, on optera pour un pneu de type R-2 (semelle à riz), de préférence radial. Pour un sol limoneux, on cherchera un crampon pourvu d’un système autonettoyant afin d’assurer une traction et un confort optimaux. Pour un sol sablonneux, votre choix se dirigera vers un pneu ayant des barrettes à angle horizontal afin de mieux contrôler l’adhérence.

2-Le type de culture

La régie de culture influera sur votre choix puisque la largeur des pneus devra permettre au tracteur de passer entre les rangs sans endommager les plants. Pour une production de maïs-grain, la largeur des pneus sera bien différente de celle qui convient à la production maraîchère comme celle des carottes.

3-Le type de travaux à réaliser

Il faut aussi réfléchir aux tâches auxquelles vous soumettez votre tracteur. Par exemple, les travaux primaires du sol faits à l’automne demandent souvent beaucoup de puissance à la barre de tire. Pour transmettre toute l’énergie des roues vers le sol, un pneu à basse pression à empreinte large pourra mieux convenir. Pour le travail secondaire du sol au printemps, on optera pour un pneu qui offrira une flottaison maximale. Pour le transport, on préférera un pneu dont la semelle est flexible et très durable.

4-Le poids à supporter

Les pneus doivent également pouvoir encaisser la pression des charges imposées. C’est le cas, par exemple, des machines de récoltes très lourdes qui doivent être munies de roues jumelées ou de pneus simples à haute flottaison. Même chose pour les tracteurs qui doivent supporter le poids d’un chargeur frontal ou encore ceux qui sont équipés de réservoirs de fertilisant latéraux.

5-La vitesse maximale de roulement.

Enfin, si votre tracteur est équipé d’une transmission qui peut le propulser à une vitesse de plus de 40 km/h, il faut absolument prendre en considération la qualité des matériaux utilisés dans sa fabrication. En effet, le stress intense de roulage produit sur la route ne doit pas être un critère pour réduire les performances même lorsqu’il s’agit d’une manœuvre d’urgence.

dscf16501dscf16511dscf16521dscf16531dscf16541dscf16561

Le radial ou le diagonal?

Selon Bruno Harvey, de Service de pneus Roussillon inc. à Delson, malgré d’excellentes performances réalisées sur plusieurs essais par les pneus radiaux, l’engouement pour les pneus diagonaux se fait toujours sentir. Pourquoi? D’abord, parce qu’ils sont environ 50 % moins chers. Ensuite, parce qu’ils sont nettement plus stables lorsqu’ils sont soumis à des forces latérales. Enfin, parce qu’ils résistent mieux aux crevaisons au niveau des flancs. De toute évidence, le pneu biais plaît à une clientèle pour qui la traction n’est pas un critère de premier choix. Selon lui, le pneu diagonal offre une multitude d’avantages, et il faut le considérer car sa rentabilité est démontrée. Le pneu radial constitue donc de loin le meilleur choix.

Les avantages économiques d’un pneu radial

Des études réalisées par l’Université du Nebraska à Lincoln ont démontré qu’avec des pneus radiaux, on réduit considérablement la résistance au roulement, ce qui se traduit en économies significatives de temps et de carburant. En effet, les tests en arrivent à une économie de plus de 6 % en carburant lors de travaux au champ dans des sols démêlés, et de plus de 8 % dans les sols ayant une structure un peu plus compacte. En outre, les superficies couvertes ont été de 2 % plus grandes dans les sols démêlés et de 10 % plus grandes dans les sols ayant une structure plus compacte.

Les avantages de productivité

Les pneus radiaux ont habituellement les flancs très flexibles; leur empreinte au sol est donc plus longue et plus large d’environ 30 %. Selon plusieurs spécialistes de l’Université du Nebraska, comme ils s’étalent davantage, ils tassent moins le sol et leur glissement est diminué d’environ 15 %.

Le confort

Le pneu radial est pourvu d’une carcasse souple qui absorbe les vibrations. Sa douceur de roulement procure beaucoup plus de confort pour l’opérateur et une meilleure précision de la direction. Sa souplesse préserve aussi sa durée de vie et protège la mécanique du véhicule. Sur les pistes du Nebraska, les pneus radiaux durent environ 30 % plus longtemps que les pneus diagonaux. Sur la route, à une vitesse de 40 km/h, le pneu radial à basse pression semble la meilleure solution.

La traction

Gonflés correctement, les pneus à basse pression peuvent toucher le sol avec facilement trois barrettes, ce qui leur permet de remorquer des charges plus importantes, soit de 6 à 10 % de plus qu’un pneu à semelle ronde. La plupart des modèles radiaux sont maintenant équipés d’éjecteurs. Ainsi peuvent-ils mieux expulser la terre entre les crampons dans les conditions les plus humides.

Les inconvénients des pneus radiaux?

Selon Bruno Harvey, les pneus radiaux n’ont pas vraiment d’inconvénients, sauf le fait qu’ils sont beaucoup plus chers et qu’ils ont des flancs plus fragiles. Cette caractéristique peut rendre le tracteur beaucoup moins stable sur les terrains en pente. De plus, les flancs sont beaucoup plus vulnérables lorsque les pneus sont chargés et qu’ils ne sont pas gonflés à la bonne pression.

dscf16301dscf16641

Choisir la forme et l’angle des crampons pour les pneus de type R1

L’angle des barrettes peut influer sur l’efficacité en traction : plus une barrette est à l’horizontale, meilleure sera la traction. Par conséquent, un crampon ayant été dessiné de la sorte aura de la difficulté à laisser s’échapper les parties de sol humide. Vous avez donc compris : c’est une question de compromis! La propreté des crampons est importante et déterminante lorsqu’il s’agit d’offrir une prise constante dans les sols cohésifs. Pour les pneus de type R2 – mieux connus sous le nom de « pneus à riz » –, l’angle très vertical des barrettes assure un nettoyage naturel et rend la traction exemplaire dans les sols qui ont une grande portion d’argile et de limon. Malheureusement, ils ne font pas l’unanimité puisqu’ils sont bruyants sur la route et offrent très peu de confort de roulement. Pas de besoin de musique pour battre la mesure!

Un choix pour mieux avancer

Même si de nouvelles technologies sont au rendez-vous, cela ne veut pas dire pour autant qu’elles soient toutes intéressantes pour satisfaire à vos besoins. Il vaut mieux consulter les brochures, les spécialistes ou les sites Web avant de choisir. Bien sûr, votre budget imposera lui aussi ses contraintes. Mais il faut retenir que pour tous les travaux de préparation de sol, y compris le transport, le pneu radial devra être votre premier choix. Le coût à l’achat est plus important, mais il sera largement rentabilisé à l’utilisation.

Quant à la semelle, elle devra être choisie en fonction de la texture du sol et de vos besoins.