fbpx
Audrey Lambert, collaboration spéciale

Audrey Lambert, collaboration spéciale

Technique : Une batterie, ça s’entretient !

On a parfois l’impression de s’y connaître en batteries. Après tout, ce n’est pas trop compliqué. Une boîte, un pôle négatif, un pôle positif. Quand ça ne fonctionne plus, on la change.

Pourtant, lorsqu’une batterie ne fonctionne plus, ce n’est pas nécessairement parce qu’elle est rendue à la fin de sa vie utile, mais plutôt parce qu’elle a été mal entretenue. En fouillant un peu, on réalise que c’est l’alternateur (ou des fils très sales) qui ne fonctionne plus bien et qui fait en sorte que la batterie s’use plus vite. Avec des entretiens réguliers, vous pourriez prolonger la durée de vie de votre batterie.

Audrey Lambert, collaboration spéciale

Audrey Lambert, collaboration spéciale

Une batterie mal entretenue aura du mal à fournir l’énergie nécessaire pour faire fonctionner le tracteur. D’abord, il faut savoir qu’il existe des batteries avec entretien et d’autres sans entretien.

Sur les batteries dites avec entretien, il y a des bouchons sur chaque cellule pour permettre de vérifier l’acide. En dévissant ceux-ci, il est possible de vérifier le niveau d’acide (il devrait être à la hauteur des plaques de plomb).

Si le niveau d’acide est bas, on peut rajouter un peu d’eau, mais attention, il faut mettre de l’eau déminéralisée. L’eau qui contient du calcaire, par exemple, entraînera la formation de cristaux qui viendront empêcher les ions de fonctionner correctement.

Cette solution peut dépanner pour un certain temps, mais à force de rajouter de l’eau, on finira par ne plus avoir d’acide et la batterie ne fonctionnera plus. Attention à ne jamais rajouter d’acide. Vous pourriez causer une réaction chimique et ça pourrait vous exploser au visage.

Les batteries sans entretien, comme les batteries automobiles ou de VTT, n’ont pas de bouchons, donc comme leur nom l’indique, pas d’entretien à faire.

Propreté rime avec durabilité

Peu importe votre batterie et votre véhicule, il est essentiel que tout soit propre! On a déjà vu quelqu’un arriver au garage avec son tracteur qui avait de la difficulté à démarrer. Quand on a levé le capot, on a constaté que du gazon poussait sur la batterie. Ce n’est jamais bon signe.

Vérifiez aussi l’alternateur et les courroies. La batterie donne l’énergie nécessaire au démarrage de l’appareil. En bon français, elle va donner du jus au starter. Ensuite, c’est l’alternateur qui s’occupe de recharger la batterie pendant que le tracteur fonctionne. Si celui-ci est défaillant parce qu’usé ou mal entretenu, ou encore qu’une des courroies est mal installée ou pas assez serrée, la batterie ne se rechargera pas. De plus, comme le tracteur a besoin de courant et que l’alternateur ne fournit pas, il puisera son énergie directement à partir de la batterie. Résultat, la batterie s’use et se décharge beaucoup plus vite. Il est donc important de nettoyer et d’examiner tout le système de charge. 

Peu importe votre batterie et votre véhicule, il est essentiel que tout soit propre. Enlevez la poussière et nettoyez vos connecteurs et vos pôles.

Peu importe votre batterie et votre véhicule, il est essentiel que tout soit propre. Enlevez la poussière et nettoyez vos connecteurs et vos pôles.

Si vous remarquez du vert-de-gris sur les pôles, c’est un signe d’oxydation et il est temps de les nettoyer. L’oxydation engendre la corrosion. Si vos pôles sont sales, la corrosion va s’attaquer ensuite au fil de la batterie qui, lui, est relié à une autre pièce mécanique et ainsi de suite.

Vous pouvez utiliser un papier sablé pour bien nettoyer les pôles et par le fait même, les connecteurs. Ensuite, vous pouvez y ajouter de la graisse diélectrique, qui empêchera la création de corrosion.

Pour faciliter le passage du courant, assurez-vous ensuite de bien remettre le connecteur en place, jusqu’au fond du pôle et non sur le dessus.

Entretien hivernal

Quand on n’utilise pas le tracteur pour une longue période, par exemple lorsqu’on le remise pour l’hiver, on peut, à l’aide d’un chargeur, envoyer à la batterie une minime charge de courant qui lui permettra de conserver son énergie et de ne pas tomber à plat au printemps. Si elle tombe à plat, elle risque de geler et de vous causer des frustrations. Vous pouvez, si vous préférez, la débrancher et l’entreposer dans un endroit pas trop froid, par exemple sur une tablette dans le garage. Mais évitez de la déposer sur le béton; elle risque de se décharger en raison du froid.

Choisir sa nouvelle batterie

Lorsque vient le temps de remplacer votre batterie, soyez attentifs à la position des pôles sur celle-ci et assurez-vous d’en acheter une identique à celle que vous aviez. Sinon, c’est vos fils qui ne se rendront plus au connecteur et qui seront à changer.

De plus, lorsque vous avez deux batteries, la pire chose à faire est d’en changer une seule. Pourquoi? Parce que comme la batterie usagée tient moins sa charge que la batterie neuve, elle va donc se fier à la batterie neuve pour fournir le jus nécessaire aux opérations. Résultat, la batterie neuve se déchargera et s’usera beaucoup plus rapidement que prévu.

Remplacez donc les deux et gardez celle qui est encore bonne sur une tablette de votre garage. Ça pourra toujours vous dépanner un de ces jours.

Dernier détail : les batteries qui ne coûtent pas cher… ne valent pas cher non plus. Ne vous surprenez pas si elle ne dure pas aussi longtemps qu’une batterie plus coûteuse. 


Pour suivre Question Agricole sur Facebook, cliquez ici.