Crédit photo : Shutterstock.com

Crédit photo : Shutterstock.com

Quoi faire en cas de panne prolongée?

Plusieurs agriculteurs de la Montérégie se souviennent encore du verglas de 1998. Est-il possible de prévoir un tel coup avec une génératrice?

Selon Martin Letendre, du Groupe Maska, plusieurs agriculteurs de la région de Saint-Hyacinthe ont été marqués par cet épisode extrême et se sont préparés pour le pire. Avoir opté pour une génératrice au diesel peut s’avérer particulièrement payant dans ce cas.  

Le réservoir typique d’une génératrice fixe au diesel contient 250 gallons de combustible. Une telle quantité lui permettra de générer de l’électricité pour une période de 24 à 38 heures, selon les modèles. Il est évidemment possible de remplir son réservoir. « Lors du verglas, les distributeurs de carburant se rendaient dans les fermes, se rappelle-t-il. Aussi, la plupart des agriculteurs ont un réservoir qu’ils peuvent monter en arrière de leur camion. Ils peuvent donc se ravitailler eux-mêmes. Avec le propane, c’est plus compliqué. »


Certains agriculteurs très prévoyants s’équiperont de plusieurs réservoirs, surtout si leur exploitation est particulièrement grande ou vulnérable. De nombreuses entreprises agricoles auront des réservoirs de diesel pour leurs tracteurs. En cas de sinistre, cette réserve peut servir à l’alimentation de la génératrice. 

Mais lorsque le carburant vient à manquer, il n’y a plus rien à faire. La meilleure solution demeure donc de s’assurer que ses réserves de carburant ne diminuent pas sous un certain seuil. Autrement dit, n’attendez pas que vos réservoirs soient vides pour les remplir.