fbpx
David Giguère, du Gîte Porcin. Crédit photo : Caroline Barré

David Giguère, du Gîte Porcin. Crédit photo : Caroline Barré

L’agriculture de précision : un concept accessible, des solutions adaptées

L’agriculture de précision est-elle pour vous? On peut l’utiliser même sur les plus petites superficies. Pour ceux qui ne disposent pas de l’équipement dans lequel installer le système de guidage et les cartes d’application à taux variable, il est possible d’obtenir des services à forfait. Bref, il existe une solution pour chaque situation, comme en témoignent deux producteurs.

À forfait

Le Culticam est un appareil de guidage par caméra pour le désherbage mécanique. Crédit photo: Innotag Distributions

Le Culticam est un appareil de guidage par caméra pour le désherbage mécanique. Crédit photo: Innotag Distributions

L’un des copropriétaires du Gîte Porcin, situé à Saint-Nazaire-d’Acton, dit que l’entreprise, qui cultive 110 hectares de maïs, de soya et de céréales, s’est tournée vers l’agriculture de précision il y a cinq ans. « Si on veut rester dans la course, il faut augmenter les rendements », soutient David Giguère.

Les producteurs ont donné à forfait le nivelage par GPS et le drainage afin d’éliminer les surplus d’eau. Puis, ils ont fait appliquer de la chaux et de la potasse à taux variable par GPS pour combler les carences. « À la base, on savait qu’il manquait de magnésium et de potassium, sauf que les analyses GPS nous ont démontré qu’il y avait des endroits qui n’en avaient pas besoin », note le producteur.

L’entreprise a aussi effectué son virage vers l’agriculture de précision en raison de la diversité des sols. Malgré une prédominance sablonneuse, un champ présente également des coteaux graveleux et du limon rocheux. « Le travail de sol et la levée ne sont jamais uniformes, constate David Giguère. Il fallait trouver des solutions pour entretenir notre sol et l’enrichir. »

Un travail de sol minimum limite la compaction et crée un milieu propice aux vers de terre. « Ça améliore l’évacuation de l’eau et l’entrée de l’oxygène et des nutriments », explique le producteur.

Entièrement équipé

Carte de rendement. Crédit photo: Deere and Company

Carte de rendement. Crédit photo: Deere and Company

À Saint-Théodore-d’Acton, les membres de la famille Gauthier, des Entreprises J.M.B.F., pratiquent l’agriculture de précision depuis une vingtaine d’années. La ferme exploite près de 1 400 hectares, dont 500 en cultures de maïs, de soya et de céréales et en cultures spécialisées comme le radis, le canola et le sarrasin, qui lui appartiennent.

« Les cartes de rendement donnent une information juste et pertinente en ce qui concerne les cultures », indique Dominic Gauthier. L’idée est d’obtenir une production uniforme dans un même champ. Les Gauthier répartissent les engrais et les semences selon le potentiel de chaque zone de terre. « Le rendement n’augmentera pas nécessairement, mais le coût de production va être plus bas », convient l’agriculteur.

Dominic Gauthier, des Entreprises J.M.B.F. Crédit photo: Caroline Barré

Dominic Gauthier, des Entreprises J.M.B.F. Crédit photo: Caroline Barré

Depuis près de 10 ans, l’entreprise mise aussi sur le nivellement et le drainage par GPS, un service qu’elle offre à forfait. « C’est un peu le défi chez nous », admet le producteur, puisque après avoir fait le nivellement, les cartes de rendement changent. De nouvelles données sont ainsi nécessaires pour apporter les correctifs. « Si le problème de rendement était l’égouttement, on vient de le régler, mais ce n’est pas une raison pour mettre moins d’engrais et de semences », soutient-il.

Il ajoute que « toutes les fois qu’on pose une action dans le champ, il y a une antenne GPS et une console qui enregistrent ce qu’on fait ». L’entreprise possède trois systèmes de guidage qu’elle déplace au gré des saisons sur l’équipement approprié tel que semoir, arroseuse, épandeur et moissonneuse-batteuse. « On a toujours voulu être précis dans ce qu’on fait », conclut Dominic Gauthier.