fbpx
En déplaçant du matériel en tracteur, un fil électrique en hauteur qui reliait la laiterie au hangar a été accroché. Crédit photo : JS Hubert Photographe

En déplaçant du matériel en tracteur, un fil électrique en hauteur qui reliait la laiterie au hangar a été accroché. Crédit photo : JS Hubert Photographe

Une étable détruite par les flammes dans le Centre-du-Québec

Un important incendie survenu le 17 avril à Baie-du-Febvre, dans le Centre-du-Québec, a complètement détruit une étable qui abritait 63 vaches laitières. Plus de la moitié du troupeau a péri.

« C’est un accident », raconte le propriétaire de la ferme, Daniel Côté. Ce dernier explique qu’en déplaçant du matériel en tracteur, quelqu’un de l’équipe a accroché un fil électrique en hauteur qui reliait la laiterie au hangar. « Tout de suite, il m’a appelé pour me le dire. J’ai appelé l’électricien, tandis qu’il a appelé Hydro-Québec, décrit le producteur. Puis, en me rendant dans la laiterie, j’ai réalisé que ça ne sentait pas bon et qu’il y avait de la fumée. » M. Côté calcule qu’« une bonne demi-heure » s’est écoulée avant que des flammes apparaissent.

Le directeur de la Régie incendie Lac St-Pierre, Alain Auger, précise que l’embrasement était déjà généralisé lorsque les pompiers sont arrivés sur les lieux « sur l’heure du dîner ». Entre 20 et 25 personnes de deux services incendies ont été dépêchées sur place. L’utilisation d’une pelle mécanique a été requise pour sauver le plus de matériel possible.

« On a été là une bonne partie de l’après-midi. On est parti vers 19h-20 h, ajoute M. Auger, qui conseille aux producteurs de s’assurer qu’une deuxième personne soit présente pour surveiller lorsque d’importantes charges sont déplacées. « Je pense qu’un employé était avec lui, justement. Ils ont fait ce qu’il fallait. C’est un triste accident », note-t-il.