fbpx

De la formation à Expo champs

Cette année en mode virtuel, l’Expo-champs proposera, comme à chaque édition, quelques conférences et ateliers agricoles.

Zone de prévention SSS 

Dans sa programmation, on retrouve notamment le séminaire Zone de prévention SSS : l’exposition des gaz à la ferme. Proposé par Lévesque Stratégie et innovation, ce panel permettra aux agriculteurs de comprendre les risques liés à l’exposition de différents gaz, dans et autour la ferme. Plusieurs panellistes traiteront du sujet et sensibiliseront les participants aux principales sources toxiques : gaz de lisier, gaz d’ensilage, gaz d’échappement des moteurs… L’activité se veut aussi préventive et sera dédiée à l’apprentissage de techniques pour la protection de tous.

« Je peux vous dire que ça va être très intéressant et interactif! » se réjouit Éric Lévesque, stratégiste et coach de gestion chez Lévesque Stratégie et Innovation.

Vulgariser les bandes riveraines

Obligatoires depuis plus de 20 ans au Québec, les bandes riveraines restent pourtant, encore aujourd’hui, peu respectées par les producteurs et les productrices agricoles. Pour solidifier les connaissances dans ce domaine, la Fédération de l’UPA de la Montérégie animera la formation Bandes riveraines, pourquoi?

« En milieu agricole, l’une des obligations qui tardent à être entièrement appliquées est la bande riveraine réglementaire de trois mètres de largeur. Ce constat nous pousse à donner cette formation », explique Yasmina Larbi-Youcef, agronome et coordonnatrice en agroenvironnement, Direction aménagement du territoire et développement régional de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

Avec sa formation, L’UPA Montérégie espère pouvoir informer les agriculteurs, notamment sur le plan juridique. « On va vraiment replacer le cadre règlementaire dans un premier temps et expliquer comment respecter la bande riveraine, comment la mesurer… Puis, on parlera de tous les avantages que les agriculteurs peuvent retirer d’une bande riveraine et des programmes de rétributions auxquels ils peuvent participer », poursuit Mme Larbi-Youcef.

En plus des avantages financiers, les participants en apprendront aussi sur les avantages écologiques à respecter le trois mètres légal de la bande riveraine.

« Les enjeux environnementaux préoccupent de plus en plus les citoyens ainsi que les producteurs agricoles. On veut répondre aux demandes des consommateurs et offrir des produits de qualité », explique la coordinatrice en agroenvironnement. En respectant la distance de trois mètres entre les plantations et un fossé ou un cours d’eau, l’agriculteur conserve une zone d’épuration. Les contaminants comme les engrais et les pesticides ne se verseront pas dans l’eau. En aménageant la bande riveraine ou en l’entretenant de façon naturelle, le paysage en sera aussi amélioré.

« Respecter la bande riveraine ne sert donc pas qu’au producteur, mais bien à toute la collectivité. Avec cette formation, les producteurs qui doutaient encore de l’utilité de la bande riveraine seront convaincus! » conclut Mme Larbi-Youcef.

Les deux formations seront enregistrées et accessibles via l’auditorium en ligne. Tous les intéressés pourront les consulter quand bon leur semble pendant l’événement.

Pour accéder à l’Expo-Champs virtuel 2.0, cliquez ici.

Léa Villalba, collaboration spéciale