fbpx
Au matin du 4 août, Nicolas Villeneuve, copropriétaire du Domaine Villeneuve, a découvert que 350 de ses pommiers avaient été vandalisés. Photo : Gracieuseté de la Régie de police du lac des Deux-Montagnes

Au matin du 4 août, Nicolas Villeneuve, copropriétaire du Domaine Villeneuve, a découvert que 350 de ses pommiers avaient été vandalisés. Photo : Gracieuseté de la Régie de police du lac des Deux-Montagnes

Vandalisme chez l’ex-président

La Régie de police du lac des Deux-Montagnes enquête sur une série de méfaits perpétrés au cours du dernier mois au Domaine Villeneuve, copropriété de Nicolas Villeneuve, l’homme qui présidait jusqu’à tout récemment le conseil d’administration (CA) de la Corporation de gestion des Marchés publics de Montréal (CGMPM).

Nicolas Villeneuve

Nicolas Villeneuve

Au matin du 4 août, le producteur de pommes, de fraises et de melons a découvert avec stupeur qu’environ 350 jeunes pommiers de son verger avaient été sectionnés. Cet acte de vandalisme faisait suite à un autre encaissé par le producteur le 28 juillet. Il avait alors constaté que la toile d’un dôme utilisée pour entreposer de la machinerie avait été coupée à sa base. Estimation des dommages : 40 000 $.

C’est toutefois le 7 août que le vase a débordé. Un homme s’est alors introduit par effraction dans sa résidence. Le lendemain, M. Villeneuve a remis sa démission du CA de la CGMPM. Il en avait pris les commandes en avril dernier. « Je ne peux pas dire si les événements sont liés ou non, mais pour le bien ma famille et de mon entreprise, j’ai décidé de démissionner », a-t-il confié en entrevue téléphonique à La Terre, soutenant n’avoir jamais fait l’objet de menaces.

La police de Deux-Montagnes a révélé l’affaire le 22 août par voie de communiqué. Pour retrouver les auteurs des méfaits, elle sollicite maintenant l’aide du public qui peut communiquer avec l’agent Guillaume Ferland au 450 473-4686, poste 272.