fbpx
Cette année, la pandémie oblige les 323 délégués à se réunir virtuellement au lieu de se rencontrer, comme à leur habitude, au Centre des Congrès de Québec. Crédit : Archives/TCN

Cette année, la pandémie oblige les 323 délégués à se réunir virtuellement au lieu de se rencontrer, comme à leur habitude, au Centre des Congrès de Québec. Crédit : Archives/TCN

Un 96e Congrès de l’UPA sur l’autonomie alimentaire

Le 96e Congrès de l’Union des producteurs agricoles (UPA) s’ouvrira le 30 novembre sous le thème « Cultivons l’autonomie alimentaire du Québec du local au global ».

Selon le président de l’UPA, Marcel Groleau, la thématique du congrès s’imposait d’elle-même cette année puisqu’en 2020, l’autonomie alimentaire du Québec est devenue un enjeu prioritaire pour le premier ministre François Legault.

La pandémie oblige toutefois les 323 délégués à se réunir virtuellement au lieu de se rencontrer, comme à leur habitude, au Centre des congrès de Québec. Une première pour l’organisation, qui a fait appel à une firme externe spécialisée dans l’événementiel virtuel pour gérer la logistique.

Cette année, les délégués seront invités à réfléchir sur plusieurs thématiques, comme l’autonomie alimentaire, le contrat social entre agriculteurs et citadins, et la coopération internationale. Les ministres de l’Agriculture fédérale et provincial ont confirmé leur présence virtuelle le 1er décembre, tout comme les chefs des trois partis d’opposition provinciaux. Ils s’entretiendront respectivement pendant près d’une heure avec les délégués.

Le congrès se terminera par le gala virtuel le 1er décembre en soirée.