fbpx

Scepticisme péquiste sur fond de budget agricole

Les coupes dans le budget du ministère de l’Agriculture risquent-elles d’affecter les services dispensés aux producteurs agricoles?

Voilà la question qu’entend poser André Villeneuve, député péquiste de Berthier et critique en matière d’agriculture, lors de l’étude des crédits budgétaires, le 2 juillet, à Québec.

« Je suis sceptique et je ne peux affirmer que ça n’aura aucun impact, cette réduction de 3,8 % des crédits alloués au MAPAQ [ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec]. On enlève tout de même 41 millions au ministère », rappelle-t-il, en entrevue à la Terre.

Les crédits alloués au MAPAQ en 2014-2015 atteindront 1,043 milliards, comparativement à 1,084 milliards, en 2013-2014.

Selon des informations qui ont filtré, c’est jusqu’à 10 % du budget de fonctionnement de La Financière agricole du Québec (FADQ) qui serait sacrifié, en raison des efforts de compression exigés par le ministre des Finances, Carlos Leitao. Nombre de postes ne seront pas pourvus à la suite des départs à la retraite. Même chose au sein du MAPAQ.

Interroger Pierre Paradis

André Villeneuve reconnaît ne pas avoir toutes les données en mains, mais il veut s’assurer que le gouvernement libéral « ne fait pas des coupes aveugles ».

« Je veux interroger le ministre [Pierre Paradis], annonce-t-il, et lui rappeler qu’on a la chance, au Québec, d’avoir un secteur dynamique. Ce n’est vraiment pas le temps de couper l’oxygène avec des compressions budgétaires aux mauvais endroits. »

Il ne sera pas le seul à demander des précisions au ministre de l’Agriculture, en commission parlementaire. La députée caquiste Sylvie D’Amours, dans Mirabel, aura également l’occasion de poser des questions à Pierre Paradis.

L’exercice parlementaire durera six longues heures et il promet d’être éclairant pour le monde agricole.