fbpx
Jusqu’à 70% des sommes seront versées à l’avance, a indiqué le ministre de l’Agriculture du Québec, André Lamontagne. Photo : Émilie Nadeau/Assemblée nationale

Jusqu’à 70% des sommes seront versées à l’avance, a indiqué le ministre de l’Agriculture du Québec, André Lamontagne. Photo : Émilie Nadeau/Assemblée nationale

Québec double la subvention pour les technologies à la ferme

Devant les délégués réunis virtuellement au Congrès de l’Union des producteurs agricoles, le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, a annoncé le 1er décembre que les fermes qui investiront dans les technologies verront la subvention du programme Productivité végétale bonifiée pour passer de 25 000 à 50 000 $.

Le ministre avait mentionné la bonification du programme le 19 novembre en dévoilant le détail des 157 M$ dédié au secteur agroalimentaire dans la dernière mise à jour économique. La somme n’était toutefois pas connue à ce jour.

Les producteurs qui augmenteront la productivité de leur ferme, en améliorant l’efficacité de la main-d’œuvre et en optimisant les travaux agricoles pourront désormais recevoir une aide financière allant jusqu’à 50 000$.

« En plus, on va s’assurer de donner jusqu’à 70 % des sommes au début de votre projet. Vous n’aurez pas à attendre pendant des mois avant [de recevoir le remboursement] de vos projets », a-t-il mentionné.

Le ministre a également précisé que les dates de dépôt de dossier ont été abolies. Les producteurs pourront désormais remplir à l’année des demandes de subventions en vertu de ce programme.

Selon le gouvernement, la bonification du programme permettra d’accroître l’autonomie alimentaire en incitant les fermes à adopter de nouvelles technologies visant à augmenter leur productivité. « La balle est dans votre camp maintenant », a précisé André Lamontagne.

Depuis 2019, 1 400 entreprises ont bénéficié du programme Productivité végétale.

Nombreuses réalisations

Dans son allocution de près d’une heure, le ministre Lamontagne a également dressé une liste exhaustive des nombreuses réalisations de son ministère depuis son passage au dernier Congrès de l’UPA. Outre les mesures prises en réaction à la crise de la COVID-19, le ministre a notamment rappelé le versement historique aux producteurs de grains affectés par la crise du propane, l’adoption du projet de loi 48 sur la taxation foncière agricole, les fonds attribués en santé psychologique, mais également le dévoilement de la Stratégie de croissance des serres et du Plan d’agriculture durable.

En conférence de presse, il a mentionné à la blague qu’il prendra des vacances bien méritées durant les Fêtes de fin d’année.

Subvention doublée pour la productivité

Les producteurs horticoles, fourragers, de grains et apicoles qui augmenteront la productivité de leur ferme en améliorant l’efficacité de la main-d’œuvre et en optimisant les travaux agricoles pourront désormais recevoir une aide financière allant jusqu’à 50 000$ en vertu du programme Productivité végétale.

« En plus, on va s’assurer de donner jusqu’à 70 % des sommes au début de votre projet », a-t-il mentionné en précisant que les producteurs pourront désormais remplir à l’année des demandes de subvention en vertu de ce programme