Paradis entre à l’Agriculture

QUÉBEC — Pierre Paradis est le nouveau ministre de l’Agriculture au sein du gouvernement libéral de Philippe Couillard.

Il fait désormais partie du groupe des 26 ministres nommés cet après-midi au Salon rouge, lors de la cérémonie de prestation. À l’annonce de sa nomination, il a eu droit à une longue ovation. Visiblement, le député de Brome-Missisquoi semblait ému lorsqu’il a prêté serment.

Il faut toutefois préciser qu’il s’agit là d’une certaine surprise puisque de nombreuses rumeurs envoyaient à ce poste le député d’Huntingdon, Stéphane Billette. Ce dernier a plutôt été nommé par son chef, Philippe Couillard, whip en chef du gouvernement.

Pierre Paradis, qui aura 64 ans le 16 juillet, a été élu une première fois le 17 novembre 1980. Il a été ministre du Travail sous Robert Bourassa, à la fin des années 1980, puis ministre de l’Environnement, au début des années 1990, ainsi que leader du gouvernement. Il entreprend un 11e mandat, cette fois au sein du gouvernement de Philippe Couillard. Il est aussi le frère de l’ex-député libéral fédéral Denis Paradis. Pierre Paradis possède une riche expérience dans le domaine agricole.

Le député né à Bedford a notamment été président de la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles (CAPERN). Il s’y trouvait lors des démêlés impliquant les producteurs agricoles et La Financière agricole du Québec. Il s’était alors prononcé en faveur des producteurs qui craignaient de perdre leurs fermes.

Monsieur Paradis arrive au moment où le secteur agricole multiplie les efforts pour augmenter la part des produits québécois sur les tablettes des supermarchés. Il confiait tout récemment à la Terre qu’il fallait insister davantage sur la force économique de l’industrie agroalimentaire, le plus important générateur d’emplois au Québec.

De son côté, Pierre Arcand accède à l’Énergie et aux Ressources naturelles. Il sera également ministre responsable du Plan Nord. Il faudra voir comment il tentera de ramener le projet de l’ex-administration Charest.

Enfin, Laurent Lessard est promu ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs. Il aura de nombreux dossiers à mener à terme, entre autres celui touchant la forêt privée et les milliers d’emplois qui en dépendent.