fbpx

Lac-Saint-Jean : rumeurs sur fond de terres

Des rumeurs incessantes sur fond de spéculation de terres agricoles continuent d’alimenter la discussion au Lac-Saint-Jean.

« On entend pas mal de choses, mais on n’arrive pas à obtenir les confirmations », résume Denis Tremblay, directeur régional de l’UPA du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Mais de quelles rumeurs s’agit-il? « J’entends dire que la Banque Nationale serait encore active dans le secteur foncier agricole même si elle a clairement indiqué, l’automne dernier, qu’elle revoyait le fonctionnement de son fonds d’investissement agricole », précise-t-il.

Une autre rumeur, plus persistante celle-là, veut que la Banque Nationale, qui possède 5 000 hectares de terres agricoles au Lac-Saint-Jean, aurait conclu tout récemment une entente avec l’homme d’affaires Charles Sirois pour la gestion de ces terres.

« Qui dit vrai? Doit-on prendre ces rumeurs au sérieux? » questionne Denis Tremblay.

Au-delà de toutes ces questions, le dirigeant de l’UPA du Saguenay-Lac-Saint-Jean considère que la sixième banque au pays aurait intérêt a être plus transparente. Selon lui, il n’y a encore « rien de réglé » depuis l’incursion critiquée de la BN dans cette région du Québec.

« J’ai sollicité une rencontre avec eux (la Banque Nationale) pour savoir où ils en sont avec leurs terres. J’attends une réponse », signale-t-il.

Mais voilà : il faudra déterminer ce qu’on fera avec les terres qui appartiennent à la BN – ou qui seraient désormais détenues conjointement avec la société d’investissement de Charles Sirois.

« La saison commence et il y a des producteurs locaux, chez nous, qui aimeraient les louer pour produire, fait valoir Denis Tremblay. Mais personne ne sait ce qui se passe, et ça mécontente beaucoup notre monde ».

Par ailleurs, rappelons que la BN avait annoncé, l’automne dernier, qu’elle cessait la production agricole sur le terrain. Cela supposait qu’elle allait vendre ses équipements agricoles.

La Terre a eu la confirmation que la vente à rabais de ces équipements de ferme a été réalisée tout récemment chez une firme spécialisée de la Montérégie.