fbpx
L’auteure partage la vie d’un agriculteur du Centre-du-Québec. Photo : Archives TCN

L’auteure partage la vie d’un agriculteur du Centre-du-Québec. Photo : Archives TCN

Nouvelles campagnardes

La vie rurale est au cœur du nouveau recueil de nouvelles de Geneviève Boudreau qui s’intitule La vie au-dehors, paru récemment aux éditions Boréal.

Dans ses 28 nouvelles, l’auteure raconte le paradoxe entre la dureté, par moments, de la vie rurale, ainsi que de l’amour, malgré tout, des paysages et de la tendresse à fleur de peau dont les gens peuvent faire preuve. « C’est un milieu qui est fort, un milieu qui est beau aussi. Il peut y avoir une forme de tendresse et de tension qu’on peut traduire », mentionne-t-elle à La Terre.

Un double regard

Geneviève Boudreau

Geneviève Boudreau

Malgré le fait qu’elle ne soit pas issue du milieu agricole, l’enseignante de littérature au Cégep de Sainte-Foy a commencé à côtoyer ce monde pour « l’apprivoiser », après sa rencontre avec son conjoint, agriculteur au Centre-du-Québec. Les paysages ruraux sont inspirés de ceux des Bois-Francs et des villages environnants. C’est aussi dans cette région qu’elle a connu La Terre de chez nous, qui a contribué à parfaire ses connaissances techniques en agriculture et à mieux accorder ses fictions avec la réalité, selon elle. « J’ai souvent lu La Terre de chez nous pour mieux comprendre les enjeux liés à ce métier et pour confronter au réel les fictions que j’inventais », ajoute l’auteure.

Une source d’inspiration menacée

« Il subsiste un mode vie rural que les gens ont commencé à déserter. J’espère que ce n’est pas un mode de vie qui disparaît, mais je le sens de plus en plus menacé », déclare la romancière. Elle se désole de voir les gens partir et les villages se vider en abandonnant cette source inspirante et inestimable. Elle reste tout de même optimiste en voyant de petites fermes se créer un peu partout.