fbpx
Debout, de gauche à droite : Marie-Michèle Corbeil, coordonnatrice du laboratoire, Steve Larose, technicien de  production, Claude Dubois, directeur services techniques et développement de produits, Pierre-André Biron, technicien de production et laboratoire. Assis, de gauche à droite : Robert Masella, directeur général, Érik Tremblay, propriétaire et directeur de production, Annie Bourassa, directrice affaires réglementaires, Stéphanie Veilleux, technicienne de laboratoire. Photo : Gracieuseté de AEF Global

Debout, de gauche à droite : Marie-Michèle Corbeil, coordonnatrice du laboratoire, Steve Larose, technicien de  production, Claude Dubois, directeur services techniques et développement de produits, Pierre-André Biron, technicien de production et laboratoire. Assis, de gauche à droite : Robert Masella, directeur général, Érik Tremblay, propriétaire et directeur de production, Annie Bourassa, directrice affaires réglementaires, Stéphanie Veilleux, technicienne de laboratoire. Photo : Gracieuseté de AEF Global

AEF Global : dans la cour des grands

Miser sur les biopesticides pour aider les producteurs agricoles dans leurs stratégies de lutte intégrée, c’est la mission que s’est donnée AEF Global dès ses débuts. La société a d’ailleurs misé dès le départ sur l’homologation au Canada du bioinsecticide Btk pour les usages forestiers et agricoles.

Bioprotec PLUS, à base de Btk, le produit phare de la gamme agricole de l’entreprise, n’a d’ailleurs rien à envier à ses compétiteurs qui produisent des pesticides conventionnels.

« Depuis notre création en 1997, nous nous concentrons exclusivement sur les biopesticides, lance le président de l’entreprise, Érik Tremblay. Notre équipe est composée d’une dizaine de personnes seulement. Nous sommes vraiment fiers de tirer aussi bien notre épingle du jeu parmi les gros joueurs américains. »

AEF Global est la seule entreprise canadienne à développer, fabriquer et commercialiser ses biopesticides, directement depuis son quartier général à Lévis.

Vingt ans plus tard, l’entreprise garde le cap, ce qui en fait le 3e plus important producteur de bioinsecticide Btk au monde. « En termes de coût et d’efficacité, on rivalise totalement avec les produits chimiques, précise le directeur général, Robert Masella. La différence majeure avec des produits comme les nôtres, c’est qu’un producteur peut les utiliser le matin et récolter la journée même. C’est un gain de temps considérable. »

En optant pour un biopesticide comme le Bioprotec PLUS, les agriculteurs se retrouvent avec un produit non seulement très efficace, mais aussi écologiquement plus responsable. Les biopesticides leur donnent également un meilleur contrôle sur les insectes qui s’attaquent à leurs cultures, à un prix raisonnable.

AEF a aussi développé au fil des années des biofongicides tel le Tivano, utilisé principalement par les producteurs de fraises, le Cyclone, qui se retrouve dans diverses productions en serres, et le Buran, destiné à combattre plusieurs maladies affectant les vergers.

Expertise et proximité 

Alors que l’entreprise mise sur la recherche et le développement pour renforcer sa position sur le marché des biopesticides, elle n’hésite pas à partager son expertise avec les producteurs.

« Tout passe par l’éducation. C’est une de nos valeurs fondamentales, indique M. Masella. On accompagne nos clients en leur offrant un maximum de documentation pour qu’ils comprennent bien la valeur ajoutée de nos produits. »

L’entreprise est fière d’avoir récemment obtenu l’homologation de la Californie pour le Bioprotec PLUS, qui permet désormais la distribution du produit sur son territoire. Le biopesticide était déjà homologué dans le reste des États-Unis.

Il s’agit d’un jalon d’envergure qui s’inscrit directement dans l’objectif d’AEF Global d’accroître sa présence sur le marché américain. Certaine d’être sur la bonne voie, la petite entreprise de Lévis continue de faire sa place dans un monde de géants. 


Ce portrait d’entreprise d’ici est une présentation de