fbpx
Léda et Jean-François accompagnés de leurs enfants Monica, six ans, Julien, quatre ans, Grégoire, huit ans, et Arthur, neuf ans. Crédit photo : Maurice Gagnon

Léda et Jean-François accompagnés de leurs enfants Monica, six ans, Julien, quatre ans, Grégoire, huit ans, et Arthur, neuf ans. Crédit photo : Maurice Gagnon

Des projets plein la tête

SAINT-ONÉSIME-D’IXWORTH – Depuis qu’ils ont acheté leur ferme ovine à Saint-Onésime-d’Ixworth en août 2008, Léda Villeneuve et Jean-François Goulet débordent de projets. Cela ne les a pas empêchés d’agrandir la famille de trois garçons et une fille qui, malgré leur jeune âge, mettent déjà la main à la pâte. Chez les Goulet, la tâche ne pèse jamais trop lourd et le bonheur est contagieux.

Léda Villeneuve et Jean-François Goulet se sont connus en 2004 lors de leurs études à l’Université Laval. Léda étudiait en agronomie et Jean-François en agroéconomie. Native de Saint-Philippe-de-Néri, Léda revient ensuite réaliser la phase animale de son projet de maîtrise au Centre d’expertise en production ovine de La Pocatière. Le couple caresse alors l’idée de s’établir en agriculture, mais attend la bonne occasion. « On est tombés sur cette opportunité. Le troupeau était déjà là. On a visité en mai et en août 2008, on déménageait », raconte Léda.

Le couple a gardé un troupeau d’environ 200 brebis, mais produit aujourd’hui deux fois plus de carcasses d’agneaux lourds que la première année grâce à une régie accélérée en photopériode. Léda et Jean-François ont aussi bonifié la génétique du troupeau.

Le couple possède 50 hectares, dont 23 sont en prairie, en plus de cultiver 17 hectares en location. « On exploite une érablière depuis 2012 dans la partie boisée », ajoute Jean-François. L’an prochain, l’acériculteur passera de 300 à 700 entailles dans une cabane toute neuve munie d’un nouvel évaporateur et d’un système à osmose.

Des poules l’an prochain

Avec autant de projets en parallèle – 9 500 poules pondeuses s’ajouteront en novembre 2021 — un partage du travail est essentiel. « Nous faisons toutes les tâches de la bergerie ensemble, mais je m’occupe davantage de la gestion du troupeau, alors que Jean-François est responsable des travaux aux champs », explique Léda. Au chapitre des travaux acéricoles, elle fait la transformation des produits de l’érable, alors que son compagnon entaille et fait bouillir le sirop.

Les quatre enfants, Arthur, neuf ans, Grégoire, huit ans, Monica, six ans, et Julien, quatre ans, participent aux tâches de la ferme selon leur capacité.

Malgré tous les projets qui les animent, Léda et Jean-François trouvent le temps de profiter de la vie, notamment en faisant des activités de plein air avec les enfants et de petits voyages en Gaspésie et dans les Maritimes à l’occasion. « Grâce à notre régie du troupeau, on peut plus facilement planifier le travail à faire et on confie certaines tâches à forfait », indique Jean-François.

La ferme ViGo est aussi lauréate de deux médailles du Mérite agricole, soit le bronze en 2014 et l’argent en 2019.

Un 10e anniversaire bien spécial

En 2018, Léda et Jean-François ont convoqué parents et amis à un party en plein air pour souligner les dix ans de la ferme autour d’un méchoui d’agneau. Cent quarante personnes ont accepté l’invitation. Après une présentation PowerPoint, le couple les a invités à aller au champ… non pas pour jouer à la balle, mais pour assister à leur mariage qui a été célébré par Jean-Yves Goulet, le père de Jean-François. « Ils ont eu toute une surprise. On voulait que les gens viennent pour le party », raconte Léda.

Le couple a surpris ses invités en 2018 en se mariant pendant une fête organisée pour souligner les 10 ans de la ferme. Crédit photo : Cynthia Fillion

Le couple a surpris ses invités en 2018 en se mariant pendant une fête organisée pour souligner les 10 ans de la ferme. Crédit photo : Gracieuseté

https://www.desjardins.com/