fbpx
Crédit photo : Archives/TCN

Crédit photo : Archives/TCN

La valeur des terres a augmenté de 10,1 % en 2015

Même si la valeur des terres agricoles canadiennes n’a pas chuté comme aux États-Unis, la progression des prix en 2015 est moins marquée qu’en 2014.

Selon les données compilées par Financement agricole Canada (FAC), la valeur des terres au Québec a progressé de 9,6 %, tandis que la moyenne canadienne était de 10,1 %. Ce n’est pas rien, mais c’est passablement moins important que la hausse canadienne de 2014 (+14,3 %) et de 2013 (+22,1 %).

En 2014, FAC estimait l’augmentation de la valeur des terres au Québec à 15,7 %, ce qui était alors supérieur à la moyenne canadienne. La hausse du prix des terres a été plus élevée au Québec qu’en Ontario (+6,6 %) et que dans les Maritimes (+4 % à +8 %). À 9,6 % d’augmentation, le rythme de croissance de la valeur des terres revient donc près du niveau de 2011 après trois ans de hausses fulgurantes.

L’économiste en chef de FAC, Jean-Philippe Gervais, évalue que les faibles taux d’intérêt et les fortes recettes financières dans le secteur des cultures sont les facteurs clés de cette hausse qui pourrait bien ne pas continuer en 2016. « On constate actuellement une baisse des prix des produits de base, qui est toutefois contrebalancée par la faiblesse du dollar et des taux d’intérêt », a indiqué Jean-Philippe Gervais. La récente appréciation du dollar canadien à près de 77 cents américains pourrait toutefois faire diminuer l’effet protecteur du dollar canadien sur le prix des principales denrées agricoles.

« Le meilleur scénario serait que la valeur moyenne des terres agricoles se stabilise à long terme et ne connaisse ensuite que de légères fluctuations », ajoute M. Gervais. FAC estime donc qu’il est prudent de prévoir un « fléchissement » de la valeur des terres et une hausse du taux d’intérêt dans le futur.

Notons que le Québec devrait pouvoir compter sur un portrait plus complet de la valeur des terres dans les prochaines années puisque le ministère québécois de l’Agriculture a commandé un registre sur la propriété des terres et les transactions. Une analyse plus fine par région devrait donc être possible. Le document annuel de FAC donne toutefois déjà une bonne idée de la tendance puisqu’il s’agit du plus important prêteur pour le secteur agricole canadien.

 

Variations annuelles en % de la valeur des terres agricoles au Québec

2015 : 9,6 %

2014 : 15,7 %

2013 : 24,7 %

2012 : 27,4 %

2011 : 8,9 %

2010 : 3,2 %

2009 : 5,7 %

2008 : 11,7 %

2007 : 4,8 %

2006 : 1,5 %

 

Source : FAC