fbpx
Selon AgriRÉCUP, les plastiques agricoles récupérés sont transformés en nouveaux produits comme des drains agricoles, des tuyaux flexibles d’irrigation et des sacs à vidange. Photo : Archives/TCN

Selon AgriRÉCUP, les plastiques agricoles récupérés sont transformés en nouveaux produits comme des drains agricoles, des tuyaux flexibles d’irrigation et des sacs à vidange. Photo : Archives/TCN

La récupération des plastiques agricoles progresse

La bonne habitude de récupérer les plastiques agricoles gagne du terrain partout au Canada et plus particulièrement au Québec. AgriRÉCUP a dévoilé dans son dernier rapport annuel que la plupart de ses programmes de collecte ont connu une nette progression en 2019.

Implanté depuis quatre ans dans l’est du pays, le programme de collecte de sacs de semences, de pesticides et de fertilisants continue de progresser. En 2019, près de 430 000 kg de plastiques ont été recueillis, une hausse de 17 % par rapport à l’année précédente. De ce total, 282 000 kg provenaient du Québec.

Cette donnée est le signe que les producteurs agricoles québécois sont davantage conscientisés à l’importance de poser ce type de gestes pour l’environnement, souligne Christine Lajeunesse, directrice pour l’est du Canada chez AgriRÉCUP.

« Depuis les six dernières années, nous avons vu une nette amélioration du recyclage agricole au Québec. Les agriculteurs et l’industrie agricole ont mis la main à la pâte pour faire en sorte que le taux de récupération augmente. Et nous voyons les résultats.  Voilà six ans, nous récupérions moins de 50 % des contenants et maintenant nous en récupérons près de 80 %. » À noter que ce type de produits représente moins de 10 % de tous les plastiques agricoles générés au Québec.

Des millions de contenants détournés du dépotoir

La collecte des contenants de pesticides et de fertilisants de 23 litres et moins a affiché un léger recul de 5 % par rapport à 2018. AgriRÉCUP explique cette baisse par les mauvaises conditions météorologiques au printemps et à l’automne, rendant la période de collecte plus courte. Le taux de récupération se maintient néanmoins autour de 65 %, dans la moyenne triennale. À l’échelle du pays, 5,46 millions de contenants ont été détournés de l’enfouissement ou de l’incinération en 2019.

Quant au programme visant les contenants de plastique en vrac non consignés, il a permis de collecter 55 000 réservoirs ou barils de 23 litres jusqu’à 1000 litres, pour une hausse de 25 % par rapport à 2018.

Pesticides et médicaments

Les producteurs agricoles ont également été nombreux à participer à la collecte des pesticides et des médicaments pour bétail et chevaux non utiles ou périmés, qui se tient en rotation tous les trois ans dans différentes provinces. Un total de 5842 kg de médicaments périmés a été neutralisé, soit plus du double que l’année dernière. Près de 215 000 kilos de pesticides arrivés à leur fin de vie utile ont été éliminés, contre 181 000 kg en 2018.

Selon AgriRÉCUP, les plastiques agricoles récupérés sont transformés en nouveaux produits comme des drains agricoles, des tuyaux flexibles d’irrigation et des sacs à vidange.