Le président des États-Unis vient d’approuver le Farm Bill. Crédit photo : whitehouse.gov

Le président des États-Unis vient d’approuver le Farm Bill. Crédit photo : whitehouse.gov

Trump donne le feu vert au Farm Bill

Le président des États-Unis offre un cadeau de Noël aux agriculteurs américains. Donald Trump appose sa signature au bas du Farm Bill, le filet de sécurité agricole du pays, doté d’une enveloppe annuelle de près de 100 G$ US.

« Nous avons travaillé chaque jour pour livrer la marchandise aux producteurs de l’Amérique, tout comme ils travaillent tous les jours pour nous », a déclaré Donald Trump. Dans sa déclaration, la Maison-Blanche a souligné qu’il s’agissait de la dernière action de l’administration dans la mission du président « de remettre les communautés rurales sur la bonne voie ». De son côté, le secrétaire à l’Agriculture, Sonny Perdue, a salué le leadership de Donald Trump. « Les agriculteurs prennent des risques financiers chaque année. Réussir à implanter le Farm Bill leur donnera la paix d’esprit nécessaire à leurs prises de décision futures », a-t-il affirmé.

Le Farm Bill 2018 renforce les subventions aux producteurs dans le but de compenser la baisse de 52 % du revenu net agricole enregistrée au cours des cinq dernières années, évalue le Congrès.

En vertu de l’Agriculture Improvement Act of 2018, le nouveau Farm Bill maintient et renforce plusieurs programmes d’assurance dans les productions laitières, animales et de grandes cultures. Dans le secteur laitier, la couverture du Programme de gestion des risques (anciennement le Programme de protection des marges) est élargie et ses primes sont diminuées.

La version 2018 prévoit aussi une enveloppe de 255 M$/an pour l’aide à l’exportation et légalise la culture du chanvre. Elle élargit les subventions à certains membres plus éloignés des familles de producteurs, tels que les cousins, les nièces et les neveux, même si ces derniers ne travaillent pas à la ferme. Le document de plus de 1 000 pages contient également du soutien en environnement, en nutrition, en foresterie, en développement rural et en recherche. Ce Farm Bill, qui fixera les règles en matière de politique agricole pour les cinq prochaines années, a été salué par la grande majorité des associations d’agriculteurs aux États-Unis. Plus de 450 G$ US ont été injectés dans le Farm Bill précédent, mis en place en 2014.