fbpx

Les États-Unis ratifient le nouvel ALENA

Après le Mexique, voilà que l’Administration américaine ratifie l’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM). Il ne reste maintenant qu’au Parlement canadien à approuver le texte.

À Washington, à la fin décembre, la Chambre des représentants avait déjà voté en faveur de l’entente, qui remplace l’Accord de libre-échange nord-américain. Le 16 janvier, le Sénat a donné à son tour son aval à l’ACEUM avant de l’envoyer au Bureau ovale pour recevoir la signature présidentielle.

La balle est maintenant dans le camp du Canada puisque l’Accord doit être ratifié par les trois pays signataires avant d’entrer en vigueur. Selon plusieurs analystes politiques, la Chambre des communes devrait approuver l’entente. Toutefois, le fait que le gouvernement soit minoritaire risque d’étirer les discussions.

Concessions

Une fois l’ACEUM ratifié, les producteurs laitiers canadiens auront six mois pour abolir la classe laitière 7, qui permet de valoriser les surplus de solides non gras du Canada.

L’ACEUM élargit aussi l’accès au marché canadien pour les produits laitiers américains, en plus de limiter les débouchés pour le lait produit ici sur les marchés d’exportation. Le traité accorde également aux États-Unis un droit de regard sur les prochaines ententes commerciales négociées par Ottawa.