fbpx
Hugo Beauregard-Langelier

Hugo Beauregard-Langelier

Grande campagne d’UPA DI pour nourrir des écoliers d’outre-mer

QUÉBEC – UPA Développement international (UPA DI) a profité du congrès de l’Union des producteurs agricoles pour lancer sa campagne de financement Manger local fait grandir le monde. Celle-ci vise à fournir des repas quotidiens à des écoliers en Haïti, au Sénégal et au Bénin. L’organisation se donne pour objectif de recueillir 1,5 M$ d’ici 2024.

« C’est ambitieux comme objectif, mais nous avons déjà amassé 406 000 $ depuis les six ou sept derniers mois. Nous avons bon espoir [d’y arriver] », a précisé en entrevue Hugo Beauregard-Langelier, secrétaire général d’UPA DI.

Lors du congrès, le président sortant de l’UPA, Marcel Groleau, s’est d’ailleurs engagé à donner 500 $ par année à la cause, pour les dix prochaines années, ce qui représente l’équivalent d’un café par jour. Il a encouragé ses collègues producteurs à faire de même.

Tous les projets financés par la campagne s’appuieront sur le principe de l’économie circulaire, a expliqué M. Beauregard-Langelier. Ils visent à soutenir des cuisines collectives opérées par des femmes qui s’approvisionnent en produits locaux auprès de producteurs et qui fournissent ensuite des repas aux cantines scolaires de leur village. Ainsi, le projet permet aux femmes de développer leurs capacités entrepreneuriales, aux producteurs d’obtenir un débouché pour leurs produits et aux écoliers de manger un repas équilibré.

UPA DI souhaite, d’ici trois ans, avoir distribué un repas quotidien à 1 500 élèves, soit près d’un million de repas. En Haïti, plus de 100 000 repas ont déjà été distribués depuis 2018 dans trois écoles. Le but de la campagne est d’étendre l’initiative et de l’implanter en Afrique.