fbpx
Le nouveau test colorimétrique permet de détecter les défauts de saveur. Photo : Gracieuseté de Jean-François Masson

Le nouveau test colorimétrique permet de détecter les défauts de saveur. Photo : Gracieuseté de Jean-François Masson

Une langue artificielle pour tester le sirop d’érable

Un professeur de chimie de l’Université de Montréal a mis au point un test colorimétrique permettant de révéler en quelques secondes si le sirop est susceptible de présenter des défauts de saveur.

« Sur 1600 échantillons, notre test a détecté 98 % des sirops présentant des défauts de saveur », dit fièrement le professeur Jean-François Masson. Le test consiste à mettre quelques gouttes de sirop d’érable dans une solution liquide. Si cette dernière passe instantanément du rouge au bleu, c’est signe que le profil de la sève a changé et que le sirop pourrait être déclassé. « Ça ne remplace pas l’humain lors du classement du sirop d’érable, mais c’est un outil supplémentaire qui est objectif et pourra aider à appuyer la décision tant des producteurs que des inspecteurs », précise M. Masson.