fbpx
En 2019, Picken’s Farm Equipment lançait sa Génération III de remorques et chargeuses forestières. Photo : Gracieuseté de Picken’s Farm Equipment

En 2019, Picken’s Farm Equipment lançait sa Génération III de remorques et chargeuses forestières. Photo : Gracieuseté de Picken’s Farm Equipment

Remorques et chargeuses forestières : des équipements pour tous les besoins

Tenté par l’achat d’une remorque et d’une chargeuse forestière? L’éventail de marchands au Québec est vaste et une sérieuse analyse est requise afin d’acquérir le bon équipement qui correspondra à vos véritables besoins et à votre situation.

Sur quel type de véhicule sera attachée la remorque? Votre lot forestier offre-t-il un relief accidenté ou est-il facile d’accès? Vous êtes un gentleman-farmer (propriétaire forestier) qui désire s’amuser en entretenant son boisé ou un professionnel qui en fera un usage intensif plus de 50 heures par semaine?

La variété de modèles sur le marché est telle qu’elle peut à la fois accommoder le propriétaire d’un tracteur, d’un camion, d’un VTT, d’un côte à côte et même d’un cheval, comme le démontre une série développée par Metavic pour cette clientèle particulière.

« Je vérifie toujours auprès du client avec quel véhicule il travaillera et la proximité du bois qu’il devra charger. Si le bois est à côté de la remorque ou s’il doit aller le chercher un peu plus loin, le client n’aura pas besoin de la même longueur de mât », relève Brad Charby, du fabricant Picken’s Farm Equipment, concessionnaire des produits FARMA.

Fabriquer sur mesure

L’une des particularités des remorques-chargeuses forestières est qu’elles se déclinent en d’innombrables versions. Même si le principe de base demeure le même pour tous les modèles, la majorité des fabricants sont en mesure d’adapter les chargeuses à bois et les remorques forestières selon les besoins du client. Allonger ou élargir la remorque; prolonger le mât; modifier la répartition de la charge; élargir les pneus; changer l’espacement des roues; etc. Demandez, payez et vous l’aurez!   

La force du moteur du véhicule qui traînera la remorque dictera évidemment la capacité de charge à l’arrière. Elle influencera aussi le type de chargeuse qui sera montée sur la remorque puisqu’il serait inutile, par exemple, d’installer un mât avec une capacité de levage de 2 300 livres sur un tracteur équipé d’un moteur de 20 ou 30 HP.

Des gros bras et des petits bras

La portée des bras articulés des chargeuses varie énormément d’un modèle à l’autre, passant du plus petit – un peu plus de 9 pieds – jusqu’à des mâts atteignant près de 33 pieds réservés à ceux qui en font un usage professionnel.

MTI Canada, qui commercialise la gamme de remorques-chargeuses Farmi Forest, s’adresse spécifiquement à ceux qui font un gros volume de bois. « Nous avons 5 modèles, tous avec des bras télescopiques. Notre mât le plus court est de 23 pieds. C’est certain qu’on ne vise pas le marché du propriétaire forestier qui utilise ça une cinquantaine d’heures par année », indique Étienne Gagnon, directeur des ventes chez MTI Canada.

Le prix de l’appareil est en conséquence. Un modèle de base avec un mât de 23 pieds et une remorque standard d’une capacité de charge de 9 tonnes coûtera environ 35 000 $, mais peut aisément friser les 90 000 $ pour des modèles à plus longue portée et avec une remorque à traction.

Amateurs et professionnels

Par contre, la plupart des autres fabricants offrent des produits qui s’adressent autant aux professionnels qu’aux amateurs. Chez Picken’s Farm Equipment, le modèle de base FARMA PRO (5,0 T-8) commence à environ
11 500 $ sans option. « C’est notre meilleur vendeur présentement », indique Brad Charby en parlant de ce produit issu de la Génération III lancée en 2019.

« Chez nous, on en vend une centaine par année et ça se départage environ moitié-moitié entre les deux clientèles », lance pour sa part le patron de Distributions Payeur, Martin Paré, dont le modèle P115 se vend dans la même fourchette de prix (11 675 $) que son compétiteur.

Le relief du terrain est un aspect important dans le choix d’une remorque-chargeuse forestière. Photo : Gracieuseté de Picken’s Farm Equipment

Le relief du terrain est un aspect important dans le choix d’une remorque-chargeuse forestière. Photo : Gracieuseté de Picken’s Farm Equipment

Ce dernier s’informera pour sa part sur la longueur des grumes que le client compte transporter. « Si le client fais des billots de 8, 10, 12 ou 16 pieds, ça va être déterminant dans le choix de la chargeuse, explique-t-il. S’il fait du 16 pieds occasionnellement, un mât de 9 pieds et demi peut faire le travail même s’il devra s’y prendre à deux ou trois fois pour la mettre [la grume] dans la remorque. Mais si le client ne travaille qu’avec du 16 pieds, il lui faudra alors un mât d’au moins 13 pieds. »

Acquéreuse de la division forestière d’Équipements Hardy en 2014, Machinerie A.B. se veut un petit joueur au Québec, mais qui a su développer des produits de niche même si elle fabrique également des remorques-chargeuses de type industriel. « On en vend une vingtaine par année », déclare Sébastien Audy, copropriétaire de l’entreprise située à Saint-Tite en Mauricie. Ses modèles les plus prisés sont le 950L et le 950 SP, destinés respectivement à des VTT et des petits tracteurs (20-30 HP) ou des côte à côte. « On a développé le 950L à la suite de demandes des clients qui cherchaient quelque chose de plus compact pour travailler dans des terrains plus abrupts. »

Le relief du terrain sur lequel on compte travailler est en effet un élément indispensable dont il faut discuter avec le vendeur. C’est ainsi que les options sont multiples sur les remorques pour répondre à chaque cas. Quatre ou deux roues motrices; traction commandée directement sur les roues; essieux articulés; freins hydrauliques; timon articulé; modification de la dimension des pneus, etc. Les terrains enneigés l’hiver, boueux à l’automne ou au printemps, et les pentes difficiles d’accès peuvent être maîtrisés si on est prêt à y mettre le prix.

Les options les plus populaires

Généralement offert en option par tous les manufacturiers, le treuil hydraulique est sans contredit l’outil préféré des clients, qui sont nombreux à le faire installer au moment de l’achat. Fixé généralement sur le châssis de la remorque et équipé d’un câble métallique de différentes longueurs et grosseurs (ex. : 85-100-150 pieds; 1/4 ou 3/8 pouce), il permet de rapprocher les grumes difficilement accessibles et hors d’atteinte du grappin forestier. Dépendamment de ses caractéristiques, sa capacité de charge peut aller de 2 000 livres jusqu’à plus de 3 tonnes.

De plus, son utilisation permet d’éviter de déplacer la remorque-chargeuse pour chaque bille située à l’extérieur du périmètre d’action du mât, une opération pouvant être fastidieuse et longue dans des terrains accidentés. « On peut compter environ 1 500 à 2 000 $ de plus pour s’équiper d’un treuil hydraulique », explique Martin Paré, président-directeur général de Distributions Payeur.

Autre option assez courante, mais moins populaire que le treuil, le remplacement du grappin forestier par un godet au bout du mât. Transformée provisoirement en pelle excavatrice, la chargeuse peut alors effectuer des travaux sommaires comme le nettoyage de fossés.

« C’était demandé il y a une vingtaine d’années, mais beaucoup moins aujourd’hui, souligne Martin Paré. De nos jours, les clients s’équipent de minipelles mécaniques pour faire ces travaux d’excavation. » Outre le godet, le grappin peut être aussi remplacé sur certains modèles par une tarière à poteaux. Plusieurs fabricants offrent aussi des chargeuses avec un mât télescopique qui prolonge de quelques pieds (ex. : 3, 5 pieds, etc.) la portée régulière du bras articulé.

Du côté des remorques, certains fabricants donnent la possibilité de les transformer en benne à panneaux amovibles qu’on installe avec le grappin forestier. Modifiée en remorque fermée, elle peut alors être chargée de débris, branches, etc.

Enfin, les remorques sont aussi équipées de stabilisateurs afin d’assurer un maintien solide au sol pendant les opérations. Cet équipement devient indispensable lorsqu’on travaille sur les terrains accidentés. Ils sont généralement offerts en pieds de soutien rabattables sur les deux côtés de la remorque, mais certains manufacturiers proposent une version télescopique.

On comprendra qu’avec son modèle de base à 35 000 $, Farmi Forest fabrique des remorques-chargeuses destinées aux professionnels. Photo : Gracieuseté de Farmi Forest

On comprendra qu’avec son modèle de base à 35 000 $, Farmi Forest fabrique des remorques-chargeuses destinées aux professionnels. Photo : Gracieuseté de Farmi Forest

Les bris les plus fréquents

De plus en plus, les fabricants tendent à équiper les chargeuses de crémaillères sans chaîne, celle-ci devant souvent être remplacée après quelques années d’utilisation. « Il n’y en a plus aucune chez Picken’s Farm Equipment dans la nouvelle Génération III », explique Brad Charby. Du côté de MTI Canada, comme les produits sont destinés à un usage intensif et robuste, la norme est d’équiper les chargeuses de crémaillères doubles.

En fait, ce sont souvent les cylindres et les boyaux hydrauliques qui longent le mât qui doivent faire l’objet d’une attention particulière. Manipuler un grand bras articulé d’une quinzaine de pieds au travers des arbres et des branches n’est pas sans risque même pour le plus habile des opérateurs derrière sa console de commandes. 

Louer au lieu d’acheter

Pour un travail ponctuel, il y a toujours la possibilité de louer au lieu d’acheter. La plupart des grandes entreprises de location d’outils ont dans leur inventaire des remorques-chargeuses à bois. Chez Location d’outils Desjardins à Plessisville, par exemple, un appareil doté d’une capacité de levage de 1 000 livres avec une remorque de 12 pieds coûtera 155 $ pour une journée de travail. Des forfaits à la semaine et au mois sont aussi offerts, respectivement aux tarifs de 415 $ et 995 $.

FARMI / Modèle CR47

• Longueur du mât 6,9 m / 22 pi 6 po

• Rotation du mât 360 °

• Capacité de levage 630 kg / 1 388 lb

• Ouverture du grappin 110 cm / 43 po

• Poids (chargeuse et remorque) 1 930 kg / 4 250 lb

• Capacité de charge  9 000 kg / 19 840 lb 

PAYEUR / Modèle P 115

• Longueur du mât 3,5 m / 11 pi 6 po

• Rotation du mât 370 °

• Capacité de levage 499 kg / 1 100 lb
   à pleine expansion

• Ouverture du grappin 112 cm / 44 po

Poids (chargeuse et remorque) 998 kg / 2 200 lb

• Capacité de charge     4 536 kg / 10 000 lb

WOODY / Modèle 170-HDT

• Longueur du mât 5,1 m / 17 pi (mât télescopique de 3 pi)

• Rotation du mât 360 °

• Capacité de levage 590 kg / 1 300 lb
   à pleine expansion

• Ouverture du grappin 132 cm / 52 po

• Poids (chargeuse) 1 065 kg / 2 350 lb

• Capacité de charge      10 000 kg / 22 000 lb

ANDERSON / Modèle M90

• Longueur du mât 2,92 m / 9 pi 6 po

• Rotation du mât 360 °

• Capacité de levage 318 kg / 700 lb
   à pleine expansion

• Ouverture du grappin 76 cm / 30 po

Poids (chargeuse et remorque) 636 kg / 1 402 lb

• Capacité de charge  4 490 kg / 9 900 lb

MACHINERIES A.B. / Modèle 950 L (pour VTT)

• Longueur du mât 2,9 m / 9 pi 6 po

• Rotation du mât 345 °

Capacité de levage à pleine expansion 650 lb / 295 kg

• Ouverture du grappin 79 cm / 31 po

• Poids (chargeuse et remorque) 612 kg / 1 350 lb

• Capacité de charge     2 500 kg / 5 511 lb

Picken’s Farm Equipment (FARMA) / Modèle 5,0 T-8 PRO

• Longueur du mât 5 m / 16 pi 6 po

• Rotation du mât 360 °

Capacité de levage à pleine expansion 544 kg / 1 200 lb

• Ouverture du grappin 127 cm / 50 po

• Poids (chargeuse et remorque) 1 800 kg / 3 970 lb

• Capacité de charge   8 000 kg / 17 636 lb

METAVIC / Modèle 1400

• Longueur du mât 14 pi (5,2 m / 17 pi en option) 4,3 m / 14 pi

• Rotation du mât 270 ° (330 ° en option)

• Capacité de levage (longue portée) 636 kg / 1 400 lb

• Ouverture du grappin 101 cm / 40 po

• Poids (chargeuse) 725 kg / 1 600 lb

• Capacité de charge   6 350 kg / 14 000 lb (modèle 17 RF)

Bernard Lepage, collaboration spéciale


Ce texte est paru dans l’édition de novembre 2020 du magazine Forêts de chez nous.