fbpx
« J’ai défoncé mon contingent! Si l’eau avait été plus sucrée, on aurait même atteint les 7 lb à l’entaille » - Guy Brodeur. Photo : Martin Ménard / TCN

« J’ai défoncé mon contingent! Si l’eau avait été plus sucrée, on aurait même atteint les 7 lb à l’entaille » - Guy Brodeur. Photo : Martin Ménard / TCN

Acériculture : Des témoignages incroyables en Montérégie

Dans les secteurs chauds comme la Montérégie, de nombreux producteurs ont fracassé des records de tous les temps pour la production de sirop d’érable.

Saint-Jean-Baptiste – « J’ai défoncé mon contingent »

Vous souvenez-vous de Guy Brodeur? Celui-ci espérait dépasser son record de 2017 lors de la visite de La Terre le 29 mars dernier. Il a effectivement obtenu une récolte record, terminant sa saison le 19 avril avec 6,4 lb à l’entaille. « J’ai défoncé mon contingent! Si l’eau avait été plus sucrée, on aurait même atteint les 7 lb à l’entaille », s’exclame M. Brodeur, propriétaire avec sa conjointe Armande de 4 700 entailles à Saint-Jean-Baptiste.

Brigham – Des records pour un producteur « à la chaudière »

André Pollender se souviendra longtemps de sa saison 2018, et pour les bonnes raisons. « On a battu nos records de qualité et de quantité, avec 3 lb à l’entaille. C’est beaucoup pour de l’eau ramassée à la chaudière, sans tubulure », spécifie le copropriétaire de la Cabane du Pic Bois, à Brigham.

Avec toutes ces journées de bonne coulée, l’acériculteur a eu besoin de bois supplémentaire et de renforts. Il a eu l’idée d’aller recruter de la main-d’œuvre dans un centre de conditionnement physique. « Je me suis dit que comme ces gens payent pour faire de l’exercice et lever des poids, ils peuvent aussi bien venir dans le bois pour courir et transporter des chaudières! » raconte-t-il. Ce concept a plu à deux personnes, qui sont devenues des aides précieuses.

L’entreprise se spécialise dans le sirop d’exception. D’ailleurs, M. Pollender note que cette année, 80 % du volume récolté se classe comme du sirop d’exception, comparativement à près de 20 % habituellement. Ce sirop de qualité supérieure est encore très populaire cette année. Il le vend à 50 $ la bouteille, ce qui équivaut à 300 $ le gallon!

Saint-Hyacinthe – Une saison interminable

Mathieu Foisy, qui avait paru dans nos pages comme l’un des premiers acériculteurs à avoir bouilli en 2018, a allumé son évaporateur le 24 février pour l’éteindre… le 25 avril! En quelques mots, « ce fut long et pénible! » soupire-t-il. Son érablière est située au sommet de l’une des rares collines de la Montérégie. Il a obtenu 4,6 lb à l’entaille, ce qui n’est rien comparativement à ses voisins au pied de la colline – où il a fait un peu plus chaud –, qui ont obtenu 7,5 lb à l’entaille.

VOIR AUSSI
Une année de misère pour plusieurs