fbpx
Le gouvernement du Québec injecte des fonds pour verdir davantage les coulées agricoles et analyser l’effet de ce type d’action sur les changements climatiques. Photo : Martin Ménard/Archives TCN

Le gouvernement du Québec injecte des fonds pour verdir davantage les coulées agricoles et analyser l’effet de ce type d’action sur les changements climatiques. Photo : Martin Ménard/Archives TCN

Québec veut verdir les coulées agricoles

Le gouvernement du Québec a annoncé le 21 juin une ­subvention maximale de 4,5 M$ pour mieux comprendre les rôles que peuvent jouer certaines activités de verdissement, principalement dans les coulées agricoles, sur ­l’atténuation des changements climatiques.

Dans son communiqué de presse, le cabinet du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques indique que l’argent sera versé à l’organisme Jour de la Terre Canada qui lancera un projet pilote de recherche, incluant la plantation d’arbres et d’herbacées ainsi que la mise en œuvre de « pratiques agricoles innovantes », notamment dans des coulées agricoles.

L’effet de ces mesures sera ensuite étudié pendant trois ans. Le gouvernement souhaite ainsi récolter des données afin de mesurer les gains climatiques que pourraient engendrer de tels projets et documenter les avancées dans le contrôle de l’érosion des sols et la migration de l’azote, du phosphore, des pesticides et des sédiments vers les cours d’eau qui se trouvent au fond des coulées agricoles.

Le chercheur et musicien Jérôme Dupras est associé avec Jour de la Terre Canada dans le cadre de ce projet. « D’ici trois ans, nous aurons une meilleure idée du potentiel des parcelles agricoles non cultivables, comme puits de carbone et générateurs de services écosystémiques. À terme, ce sont des dizaines de milliers d’hectares qui, une fois ­réaménagés, pourront séquestrer des millions de tonnes de GES [gaz à effet de serre]. » Il a ajouté que ce projet ­s’inscrit dans une tendance internationale qui se manifeste entre autres par le retour de l’arbre dans les milieux agricoles.