fbpx

Les clubs-conseils questionnent le MAPAQ

Tel que publié dans La Terre de chez nous

Les CCAE sont aux abois et réclament des précisions auprès du MAPAQ, qui vient de prendre la décision de bloquer une campagne publicitaire.

« Nous ne comprenons pas et nous voudrions bien qu’on nous explique ce qui se passe actuellement », confirme le président du Comité des présidents des 78 clubs-conseils au Québec, Yvon Lamy.

Cette campagne, dotée d’un budget d’environ 60 000 $ pour des publicités qui devaient paraître dans La Terre de chez nous et les magazines spécialisés au cours des prochaines semaines, invite les producteurs agricoles à faire appel à leurs conseillers, les agronomes, pour faire des économies dans les champs et adopter des pratiques agroenvironnementales.

« C’est notre façon à nous de rejoindre nos membres et de les sensibiliser à l’importance de travailler en collaboration avec les agronomes, qui sont aussi nos conseillers », souligne Yvon Lamy.

Or, dans un échange de correspondances dont a pris connaissance la Terre, la Direction de l’agroenvironnement et du développement durable au MAPAQ, sous la signature de son directeur, l’agronome Michel Riendeau, écrit que « […] le MAPAQ ne veut pas que ces publicités soient diffusées ». Et il ajoute : « Nous ne ferons aucun commentaire sur leur contenu. »

Il affirme que la décision d’empêcher les publicités a été prise « après discussion et évaluation de la situation dans le cadre du renouvellement de l’entente MAPAQ-UPA, et dans le contexte des signatures de Cultivons l’avenir 2 ».

Pas satisfait

Cette explication ne satisfait pas Yvon Lamy. Il dit trouver « vraiment déplorable » cette prise de position du MAPAQ. « Ça va faire 20 ans l’an prochain que l’agriculture fait des progrès grâce en partie aux clubs-conseils, et voilà qu’à Québec, on envoie un signal négatif aux producteurs et aux agronomes qui travaillent à l’avancement de nos méthodes de travail. Ça peut déranger qui, au juste, ces publicités qui rejoignent nos membres? »

Réaction du MAPAQ

La Terre a posé la question au MAPAQ. « L’intention du Ministère, c’est de maintenir le même niveau de soutien financier pour les services-conseils que par le passé », a assuré la porte-parole Caroline Fraser.

« Le MAPAQ, a-t-elle ajouté, va participer à la tournée de la Coordination services-conseils qui débute en novembre. Nous allons partager avec les partenaires concernés l’information sur ce qui est à venir. »

Mais pour ce qui est de la campagne publicitaire qui fait l’objet d’un fort mécontentement chez les membres des clubs-conseils, le MAPAQ maintient sa position. « Il y a lieu d’attendre les nouvelles orientations du programme Prime-Vert, qui est en révision », a indiqué Mme Fraser.