fbpx
Le nouveau marché mettra 80 étals saisonniers à la disposition des producteurs maraîchers et d’autres marchands. Crédit photo : Ville de Québec

Le nouveau marché mettra 80 étals saisonniers à la disposition des producteurs maraîchers et d’autres marchands. Crédit photo : Ville de Québec

Le Grand Marché de Québec prend forme

Le compte à rebours est lancé pour l’ouverture du Grand Marché de Québec en juin prochain. Le nouvel emplacement, d’une superficie trois fois supérieure à l’actuel Marché du Vieux-Port, prendra place à un jet de pierre du Centre Vidéotron dans l’ancien pavillon du commerce d’ExpoCité.

« Je suis certaine que l’endroit sera comparé aux plus grands et aux plus beaux marchés du monde », affirme fièrement Anne-Émilie Sicard, responsable des communications de la Coopérative des horticulteurs de Québec, l’organisme mandaté pour gérer le marché public de Québec.

Jusqu’ici, la table est bien mise. À quelques mois de l’ouverture, 31 des 32 espaces permanents ont trouvé preneur. L’offre variée des marchands est susceptible d’en faire un guichet unique de l’alimentation, selon Mme Sicard. « On s’est donné l’objectif de proposer des produits complémentaires dès le début du projet, dit-elle. Après être passé par le Grand Marché, le visiteur n’aura pas besoin d’aller à l’épicerie pour compléter ses achats. »

80 étals saisonniers

Le nouveau marché mettra aussi 80 étals saisonniers à la disposition des producteurs maraîchers et d’autres marchands alors que l’actuel site en compte une soixantaine. Des 80 étals, 56 seront installés à l’intérieur, tandis que les 24 autres seront protégés par des auvents à l’extérieur.

Selon Mme Sicard, l’intérêt des agriculteurs pour ces étals se fait déjà sentir, surtout depuis le 14 février dernier alors que le maire de Québec, Régis Labeaume, participait à une conférence de presse portant sur l’avancement des travaux du Grand Marché. « On reçoit depuis des demandes presque chaque jour de la part des producteurs », souligne Mme Sicard. La Coopérative des horticulteurs invite d’ailleurs ceux qui souhaitent vendre leurs produits au marché à réserver leur étal rapidement en consultant son site Web.

Réaménagé au coût de 24,8 M$, le pavillon d’ExpoCité fera aussi une place à différents organismes comme La Tablée des chefs, qui organisera des ateliers culinaires éducatifs et des camps de jour pour les jeunes ainsi que Les Urbainculteurs, qui offriront des semences et des conseils pour le démarrage de potagers. De plus, un incubateur d’entreprises et de recherche alimentaire, le Mycélium, aura son espace au marché.

Espace temporaire au Vieux-Port

Le Marché du Vieux-Port fermera pour sa part ses portes au moment de l’inauguration du Grand Marché de Québec. L’édifice qui l’abrite sera ensuite démoli pour faire place à un marché saisonnier, ouvert durant la belle saison. Un service de navettes reliant le Vieux-Port au Grand Marché de Québec sera constitué pour faciliter l’accès au nouvel emplacement.