fbpx
Le groupe Droit animalier Québec veut empêcher le recours aux veaux et aux bouvillons dans les rodéos du Festival western de Saint-Tite. Crédit : Birtz_photographie

Le groupe Droit animalier Québec veut empêcher le recours aux veaux et aux bouvillons dans les rodéos du Festival western de Saint-Tite. Crédit : Birtz_photographie

Le Festival western de Saint-Tite poursuivi pour maltraitance

Le groupe Droit animalier Québec (DAQ) a déposé le 17 mai une poursuite en justice contre le Festival western de Saint-Tite afin d’obtenir une injonction visant à interdire de façon permanente l’utilisation de veaux et de bouvillons dans ses rodéos. « Avec les vidéos tournés en 2017, 2019, et 2021, nous avons recueilli suffisamment de preuves à l’effet qu’il y a eu abus et mauvais traitements pouvant affecter la santé des animaux », affirme l’avocate Oana Zamfir, porte-parole de l’organisme de bienfaisance se dit voué à l’avancement du droit animalier au Québec.

Oana Zamfir

Oana Zamfir

Les règles ont changé

Rappelons que la situation juridique a changé en 2015 avec l’entrée en vigueur de la Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal. Droit animalier Québec base ses actions sur cette loi qui interdit de compromettre les impératifs biologiques ainsi que le bien-être et la sécurité des êtres animaux. La demande d’injonction précise que l’activité de prise du veau au lasso et celle du terrassement du bouvillon placent les animaux en état de détresse et constitue un abus ou un mauvais traitement pouvant affecter leur santé.

En entrevue avec La Terre, Mme Zamfir n’a pas été en mesure de dire si d’autres rodéos ou si des pratiques agricoles allaient faire l’objet d’une surveillance particulière par son groupe. 

Le Festival Western de Saint-Tite confirme, par voie de communiqué, la réception d’une demande d’injonction de la part de DAQ. L’organisation rappelle qu’elle est toujours en attente du rapport d’un comité du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec en ce qui a trait au bien-être animal et souligne avoir toujours respecté les lois et les règlements en vigueur.