fbpx
Crédit photo : La Nouvelle Union

Crédit photo : La Nouvelle Union

La Ferme Landrynoise est la proie de flammes

Un bâtiment laitier de la Ferme Landrynoise a été ravagé par les flammes dans la nuit du 5 juin. Les pompiers de Warwick ont été avertis vers 1 h du matin qu’un incendie s’était déclaré dans un bâtiment de la ferme située sur le Petit-7e Rang, à Saint-Albert dans le Centre-du-Québec. C’est un citoyen qui passait par là qui a remarqué l’incendie. Il a aussitôt averti le propriétaire de l’entreprise et contacté le 911.

Une vingtaine de sapeurs ont été dépêchés sur les lieux et une dizaine de pompiers de Kingsey Falls et Tingwick, de même qu’un camion-citerne et un camion autopompe, ont été appelés en renfort. Le feu, d’origine accidentelle, aurait pris naissance dans la salle électrique située au milieu du bâtiment. Les flammes se sont par la suite propagées au comble (entretoit). « À notre arrivée, les propriétaires des lieux avaient déjà commencé à évacuer les animaux », raconte Mathieu Grenier, directeur du Service de protection contre les incendies de la Ville de Warwick.

Le bâtiment contenait environ 200 vaches taries, 200 taures et 200 veaux. La majorité des animaux ont pu être sauvés et certains se sont même retrouvés en liberté, notamment sur la route Saint-Albert, en direction de Warwick. Une dizaine n’ont pas survécu. Personne n’a été blessé. Les dommages sont estimés à quelques centaines de milliers de dollars. Les animaux évacués devront être évalués par un vétérinaire, qui s’assurera que leur système respiratoire n’a pas été trop endommagé. « Les panneaux de recouvrement des murs et plafonds (palruf) dégagent une fumée toxique lorsqu’ils sont incendiés », a expliqué Mathieu Grenier. Fondée en 1964, la Ferme Landrynoise est aujourd’hui la plus grosse exploitation laitière du Québec avec plus de 1 100 vaches en lactation.