fbpx

Le CIAQ fait de bonnes affaires

Le Centre d’insémination artificielle du Québec (CIAQ) a connu d’excellents résultats financiers en 2012 avec des ventes de semence totalisant 26,8 M$ au Québec, en hausse de 5,2 % sur l’année précédente.

Propriété des éleveurs québécois, le CIAQ a dégagé un bénéfice d’exploitation de 2,9 M$ (+2,95 %) sur des revenus de 35,6 M$, en progression de 3,9 %. Cette performance financière du CIAQ sera bientôt majorée grâce à un retour sur les bénéfices réalisés par Semex, dont le CIAQ détient 45 % des parts.

La récolte de 19 970 éjaculats de ses taureaux a permis au CIAQ de procéder au conditionnement de 6,7 millions de paillettes l’année dernière. L’entreprise a produit 174 millions de doses totales depuis sa fondation en 1948. Le CIAQ, qui héberge quelque 670 taureaux, a vendu plus de 12 000 doses de semence sexée, une augmentation de 20 % sur 2011.

Les résultats plus complets des activités du CIAQ seront dévoilés lors de son assemblée générale annuelle qui aura lieu le 23 avril, à 14 h 45, à Saint-Hyacinthe. Ce sera aussi l’occasion de remettre le prix Claude-Hayes qui souligne la contribution d’éleveurs qui ont marqué l’évolution et la renommée du CIAQ.

Cette année, ce prix sera décerné à Luc Chassé, producteur de lait à Saint-Sylvère, ancien président du Conseil provincial des Cercles d’amélioration du bétail (CAB) et administrateur chez Semex. Le prix Claude-Hayes sera aussi remis, à titre posthume, à Martin Duclos, éleveur Ayrshire et fier ambassadeur des produits et services du CIAQ, emporté dans la trentaine par un cancer.