fbpx

80 M$ pour moderniser l’ITA

Québec octroie 80 M$ aux deux campus de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) afin de leur permettre de se moderniser, confirme le porte-parole du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), Yohan Dallaire-Boily.

Cette somme s’ajoute aux 22 M$ dédiés à l’entretien des infrastructures de La Pocatière et de Saint-Hyacinthe depuis cinq ans. Différents travaux, comme la mise aux normes des gicleurs et du système de génératrice, ont ainsi pu être effectués.

Les 80 M$ s’inscrivent dans le Plan québécois des infrastructures (PQI) annoncé dans le dernier budget 2018-2019. Le gouvernement avait alors accepté de financer à long terme des investissements à réaliser sur 10 ans.

Long processus

La Terre s’est informée auprès de l’ITA et de son propriétaire, le MAPAQ, pour savoir comment ces sommes allaient maintenant être investies. Ils ont répondu que des études doivent d’abord être réalisées afin de déterminer les besoins à court, moyen et long terme.

Ce processus, qui pourrait prendre deux ans, a été entamé au printemps grâce à des consultations auprès d’étudiants et du personnel de l’ITA ainsi que de l’industrie. « Cette consultation a pour objectif de doter l’organisation d’infrastructures pédagogiques et techniques qui lui permettront de jouer son rôle en formation agroalimentaire pour les prochaines décennies », précise Annie Marcotte, conseillère en communication à l’ITA.

À compter de l’année 2021-2022, des sommes du PQI sont prévues afin de préparer les plans et devis des projets retenus. La réalisation des travaux s’échelonnera ensuite selon un échéancier à établir qui pourrait prendre jusqu’à 10 ans à partir de l’annonce du plan d’investissement. 

SUR LE MÊME SUJET
Le Cégep de Victoriaville et l’ITA : deux styles, deux vitesses