fbpx
André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, Janie C. Béïque, présidente et cheffe de la direction du Fonds de solidarité FTQ, Jacques Demers, président-directeur général des Productions Horticoles Demers et Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec. Photo : Gracieuseté du ministère de l’Économie et de l’Innovation

André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, Janie C. Béïque, présidente et cheffe de la direction du Fonds de solidarité FTQ, Jacques Demers, président-directeur général des Productions Horticoles Demers et Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec. Photo : Gracieuseté du ministère de l’Économie et de l’Innovation

15 nouveaux hectares de serres pour Demers

Les Productions Horticoles Demers viennent d’annoncer la construction, au coût de 70 M$, d’une nouvelle serre de 15 hectares à Lévis. Cet ajout aux infrastructures existantes permettra à l’entreprise de bonifier son offre et de proposer des fruits et légumes douze mois par année à partir de décembre. Elle ajoutera ainsi le concombre aux tomates, poivrons et aubergines qu’elle cultive.

« Nous serons en mesure d’offrir 175 millions de portions de fruits et légumes aux Québécois par année, soit l’équivalent de leur besoin pour 20 jours dans l’année. C’est un pas de plus vers l’autonomie alimentaire », a souligné Jacques Demers, président-directeur général de Productions Horticoles Demers.

Cet investissement permettra la création de 150 nouveaux emplois dans cette entreprise familiale qui existe depuis 60 ans.

Appui du gouvernement

Ce projet s’inscrit dans la volonté du gouvernement de doubler la superficie de cultures en serre au Québec, soit de passer de 120 à 240 hectares. Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, a fait valoir lors de l’annonce que l’investissement dans les serres est onéreux. « Si on veut d’une façon rapide aller de l’avant et donner de l’impulsion à l’industrie de la serre au Québec, c’est important que le gouvernement soit là en soutien », a-t-il affirmé. Il n’a pas été en mesure de chiffrer où est rendu le Québec relativement à son objectif, mais a toutefois souligné que plusieurs projets sont en branle.

Les Productions horticoles Demers ont reçu une aide financière de 30 M$ du ministère de l’Économie et de l’Innovation, par l’intermédiaire d’Investissement Québec, sous forme de prêts remboursables avec intérêts et de capitaux propres. L’entreprise a également accès au programme de soutien du ministère de l’Agriculture et aura droit à l’équivalent de 40 % de remboursement de sa facture d’électricité sur huit ans, ce qui représente une aide supplémentaire de 23 M$.

L’entreprise qui possède des serres à Lévis et à Drummondville bénéficie également d’une aide financière de 7,5 M$ du Fonds de solidarité FTQ.